Des moutons et des hommes (ou pas)

Publié le 21 Octobre 2009

Je m'absente pour le week-end, donc ce serait sympa de ne pas lancer de nouveau challenge pour que je ne sois pas totalement paumée mardi et Lou, je t'en supplie, ne lance pas de swap avant mon retour (oui, oui, je te connais, tu attends toujours que j'aie le dos tourné).
En attendant, un hommage à ma destination:

"On fair Lochranza streamed the early day,
Thin wreaths of cottage smoke are upward curl'd
From the lone hamlet, which her inland bay
And circling mountains sever from world"
                  
Walter Scott, The Lord of the Isle

Rédigé par Isil

Commenter cet article

stephane 15/11/2009 15:40


Roman d'aventure jistorique, je crois, comme les livres de Dumas ! Ce sont de sacrés bouquins !


Isil 16/11/2009 18:10


J'ai adoré Le nain noir et Le coeur du Mid-Lothian mais je n'ai pas encore lu les titres les plus célèbres comme Rob Roy et
Ivanohé.


stephane 15/11/2009 10:50


Je n'ai encore pas lu Walter Scot, mais j'ai cru comprendre que c'était de la très grande littérature d'aventure !


Isil 15/11/2009 13:15


Bonjour Stephane et bienvenu.
Je n'ai lu que 3 Walter Scott jusqu'à présent. Je ne sais pas si on peut le qualifier d'auteur de romans d'aventure. Ce n'est pas du Stevenson ou du Jules Verne en terme d'aventure pour ceux que
j'ai lus du moins. Mais c'est excellent. J'ai d'ailleurs quelques uns de ses romans encore en attente de lecture.


Herisson08 03/11/2009 20:38


J'espère que tu as bien profité de ce week end!


Isil 03/11/2009 21:58


Merci, c'était parfait.


Theoma 29/10/2009 15:19


Non ? Si ! J'organise un nouveau challenge susceptible de t'intéresser car il répertorie les coups de coeur de la blogosphère...@ bientôt


Isil 03/11/2009 21:58


Pfff, je résisterai... ou pas ;-)


In Cold Blog 28/10/2009 18:40


Et dire que pendant que tu prends du bon temps... C'est la fin d'un temps, que les moins de (20, 30) 40 ans, ne peuvent pas avoir connu.


Isil 28/10/2009 20:11


Je l'ai appris il y a quelques heures et je suis chagrine. J'ai moins de 40 et je l'ai -presque- connu. J'adore la première
citation de l'article et aussi celle-ci: "Ne vous tuez pas au boulot. Achetez un revolver, c'est moins fatigant."
Je ne devrais pas revenir, à chaque fois j'apprends une catastrophe nationale. Après le choc vagal de notre président et le cancer de Johnny, la série continue en pire ;-)