Publié le 23 Février 2012

C'est Chiffonnette qui le dit

Jeudi citation

Le jeudi, c'est citation


  Ce n'est pas bien de ne pas croire sur parole des héros de guerre. Même quand le récit n'est pas très réaliste. Ce Simonini est vraiment très désagréable:

Quanto devo fidarmi di questi due entusiasti? Sono giovani, sono stati i loro primi fatti d'arme, già da prima adoravano il loro generale, a loro modo sono romanzieri come Dumas, abbelliscono i loro ricordi e una gallina diventa un'aquila. Senza dubbio si sono comportati bravamente in quelle scaramucce, ma sarà un caso se Garibaldi passeggiava tranquillamente in mezzo al fuoco (e i nemici da lontano dovevano ben vederlo) senza mai essere colpito? Non sarà che quei nemici, per ordine superiore, tiravano senza impegno?

 

Dans quelle mesure dois-je me fier à ces deux enthousiastes? Ils sont jeunes, ça a été là leurs premiers faits d'armes, bien avant déjà ils adoraient leur général, à leur façon, ils sont romanciers comme Dumas, ils embellissent leurs souvenirs et une poule devient un aigle. Nul doute qu'ils se soient comportés avec bravoure dans ces escarmouches, mais est-ce un hasard si Garibaldi se promenait tranquillement au milieu du feu (et les ennemis de loin devaient bien le voir) sans jamais être touché? Est-ce que par hasard ces ennemis, sur un ordre supérieur, ne tiraient pas sans zèle?

Umberto Eco - Il cimitero di Praga (Le cimetière de Prague)

Rédigé par Isil

Publié dans #Citations du jeudi

Publié le 16 Février 2012

C'est Chiffonnette qui le dit

Jeudi citation

Le jeudi, c'est citation

 

I should be very much obliged if you would slip your revolver into your pocket. An Eley’s No. 2 is an excellent argument with gentlemen who can twist steel pokers into knots. That and a tooth-brush are, I think all that we need.

 

Je vous serais fort obligé si vous glissiez votre revolver dans votre poche. Un Eley n°2 est un excellent argument avec les messieurs capables de faire des noeuds avec des tisonniers d'acier. Ça et une brosse à dents: voilà, je crois, tout ce dont nous avons besoin.

Arthur Conan Doyle - The Adventures of Sherlock Holmes (Les aventures de Sherlock holmes)

Rédigé par Isil

Publié dans #Citations du jeudi

Publié le 9 Février 2012

C'est Chiffonnette qui le dit

Jeudi citation

Le jeudi, c'est citation

 

  Aussi, je n’admets pas un bonhomme de bon Dieu qui se promène dans son parterre la canne à la main, loge ses amis dans le ventre des baleines, meurt en poussant un cri et ressuscite au bout de trois jours : choses absurdes en elles-mêmes et complètement opposées, d’ailleurs, à toutes les lois de la physique ; ce qui nous démontre, en passant, que les prêtres ont toujours croupi dans une ignorance turpide, où ils s’efforcent d’engloutir avec eux les populations.

Gustave Flaubert - Madame Bovary

Rédigé par Isil

Publié dans #Citations du jeudi

Publié le 8 Février 2012

Jules-Verne-007.jpg

A l'occasion du 184è anniversaire de Jules Verne, je fais le bilan du challenge commencé il y a un an. Comme d'habitude, j'ai "oublié" d'écrire un billet sur le livre que j'ai lu (et aimé), Voyage à reculons en Angleterre et en Ecosse.

 

Bravo aux participants:

Bene a lu Les forceurs de blocus  

Céline (Le Blog bleu) a lu Paris au XXème siècle

Choupynette a lu Le Château des Carpathes 

Julien "Naufragés" a lu De la Terre à la Lune 

Marie a lu Les tribulations d'un chinois en Chine et Le château des Carpathes 

Pascale a lu Voyage à reculons en Angleterre et en Ecosse 

Spocky a lu Vingt Mille lieues sous les mers 

Tigger Lilly a lu Vingt Mille lieues sous les mers

Vert a lu Vingt Mille lieues sous les mers

 

Et n'oubliez pas de continuer à faire vivre cet auteur qui a fait voyager par l'imagination des générations de petits humains (Verne est un des auteurs les plus traduits au monde)

Rédigé par Isil

Publié dans #Challenges

Publié le 7 Février 2012

 Un de mes barbus préférés fête ses 200 ans aujourd'hui et il est toujours fringant.

Divers-0899.JPGCharles John Huffam (personne n'est parfait) Dickens
est né dans cette chambre du No.1 Mile End Terrace, Landport, Portsmouth

C'était le 7 février 1812

 

Et à cette occasion, il est temps de clore le challenge Dickens, initié en 2010.

Challenge-Dickens.jpg


Les vaillants participants:

Cryssilda a lu Le mystère d'Edwin Drood et Les chroniques de Mudfog

DeL a lu Un chant de Noël

Ellcrys a lu David Copperfield et Oliver Twist
Herisson08 a lu L'abîme
(ou Voie sans issue, écrit avec Wilkie Collins)
 

Jainaxf a lu Les Temps difficiles et L'ami commun
Keisha a lu L'ami commun
Laine a lu Les esquisses de Boz (avis dans les commentaires ici)
Maggie a lu L'homme hanté, Le Grillon du foyer
 ,  Les chroniques de Mudfog et Oliver Twist
Pimprenelle a lu L'abîme (ou Voie sans issue, écrit avec Wilkie Collins)
Plume a lu Un chant de Noël  et Le mystère d'Edwin Drood 
La Plume et la page a lu
Un chant de Noël

Praline a lu De grandes espérances

Titine a lu Les Temps difficiles, L'abîme (ou Voie sans issue, écrit avec Wilkie Collins) et Le mystère d'Edwin Drood et une biographie, Charles Dickens par Jean-Pierre Ohl

Tortoise a lu Le mystère d'Edwin Drood

(Si je vous ai oublié, n'hésitez pas à me le signaler.)

 

Et comme Charlie ne souhaitait pas d'hommage (et que je ne suis pas très douée pour réussir mes propres challenges puisque j'ai réussi à ne lire qu'un livre sans écrire de billet depuis le lancement et deux ans sans rien qui tourne autour de l'un des hommes de ma vie, ça ne m'était pas arrivé depuis que j'ai lu mon premier Dickens), je lance non officiellement un non challenge de non lecture dickensienne avec un non logo, le challenge "En 2012, je ne lis pas Dickens". Le principe est simple, ne pas lire Dickens, c'est ce que fait la grande majorité des français chaque année...  et comme personne n'est parfait, au cas où vous échoueriez, il vous suffit de ne pas me laisser de lien et de ne pas utiliser le logo (qui n'existe pas, je suis sympa, je ne vous tente pas) De mon côté, je vais probablement m'appliquer à rater un de mes challenges une fois de plus, alors je ne réponds de rien. Je vais d'ailleurs commencer par non fêter cet anniversaire avec quelques copines blogueuses et victorianisantes en mangeant une glace ce soir (si, si, il y a une logique - très personnelle certes mais néanmoins évidente - qui nous a amenées à ce choix).

Et un jour, qui sait si je ne me déciderai pas à faire un billet sur Le voyageur sans commerce, lu en 2011. Mais pas demain, parce que demain, c'est l'anniversaire d'un de mes barbus préférés.

 

dickens-addict.jpg

Rédigé par Isil

Publié dans #Challenges

Publié le 2 Février 2012

C'est Chiffonnette qui le dit

Jeudi citation

Le jeudi, c'est citation

Il lui semblait que certains lieux sur la terre devaient produire du bonheur, comme une plante particulière au sol et qui pousse mal tout autre part. Que ne pouvait-elle s’accouder sur le balcon des chalets suisses ou enfermer sa tristesse dans un cottage écossais, avec un mari vêtu d’un habit de velours noir à longues basques, et qui porte des bottes molles, un chapeau pointu et des manchettes !

    Peut-être aurait-elle souhaité faire à quelqu’un la confidence de toutes ces choses. Mais comment dire un insaisissable malaise, qui change d’aspect comme les nuées, qui tourbillonne comme le vent ? Les mots lui manquaient donc, l’occasion, la hardiesse.
    Si Charles l’avait voulu cependant, s’il s’en fût douté, si son regard, une seule fois, fût venu à la rencontre de sa pensée, il lui semblait qu’une abondance subite se serait détachée de son cœur, comme tombe la récolte d’un espalier quand on y porte la main. Mais, à mesure que se serrait davantage l’intimité de leur vie ; un détachement intérieur se faisait qui la déliait de lui.
    La conversation de Charles était plate comme un trottoir de rue, et les idées de tout le monde y défilaient dans leur costume ordinaire, sans exciter d’émotion, de rire ou de rêverie.

Gustave Flaubert - Madame Bovary

Rédigé par Isil

Publié dans #Citations du jeudi