Publié le 27 Février 2010

Le petit NicolasSempé-Petit Nicolas

De Sempé et Goscinny

Première parution: 1964

Edition Folio Junior

176 pages

 

 

Quatrième de couverture : La maîtresse est inquiète, le photographe s'éponge le front, le Bouillon devient tout rouge, les mamans ont mauvaise mine, quant à l'inspecteur, il est reparti aussi vite qu'il était venu. Pourtant, Geoffroy, Agnan, Eudes, Rufus, Clotaire, Maixent, Alceste, Joachim... et le petit Nicolas sont - presque - toujours sages... Un chef d'oeuvre d'humour à ne pas lire si vous n'aimez pas rire !

 

 


Le Petit Nicolas est un livre jeunesse que je n’avais jamais lu. C’est donc une découverte totale pour moi. Il s’agit d’un recueil de courts récits mettant en scène un jeune garçon et ses copains. A la lecture des premières histoires, j’ai craint de ne pouvoir aller au bout de ces histoires d’une traite, au risque de me lasser, quitte à y revenir plus tard. Je trouvais cela amusant mais sans plus, d’autant que le première histoire, la photo de classe est loin d’être la plus intéressante. Cependant, petit à petit, je me suis immergée dans cette atmosphère et j’ai aimé ces scènes où Nicolas nous fait partager son monde enfantin, ses bêtises et sa vie avec ses copains.

Le langage et la vision naïve du monde du Petit Nicolas sont amusants. Il y a un décalage permanent entre son récit et les conséquences des bêtises qu’il commet, ce qui fait tout le sel du livre. Il a du mal à comprendre les réactions des adultes. Je me suis souvent retrouvée dans ces histoires (les courtes fugues dont personne ne s’aperçoit me rappellent des souvenirs). L’humour du livre me semble donc relever plus du sourire nostalgique que de l’éclat de rire mais le Petit Nicolas dégage un charme certain, ce qui en fait une lecture plaisante.

 

chainebis.jpgMaillon n°11 :

Choix de Ys

Rédigé par Isil

Publié dans #Livres - Jeunesse

Publié le 24 Février 2010

scottish flag

Il y a une semaine tout pile, nous partions en Ecosse en vous laissant la lourde tâche de nous écrire une Ode à la Zombiche afin d'enrayer notre déprime dès notre retour.

Cinq blogueuses impétueuses ont bien voulu répondre à notre appel désespéré !

Il s'agissait pour elles d'écrire un poème en prenant pour modèle le grand poète Ecossais : Robert Burns

Les oeuvres des blogueuses devaient avoir pour titre :

To The Zombiche

Après maintes et sérieuses délibérations, nous en sommes arrivées à la conclusion suivante :

Deux blogueuses se partageront la premières place du podium, j'ai nommé :

Ofélia et Virginie Chestomancie !

Nous avons apprécié chez toutes deux leur esprit très Burnsien, leur veil anglais et leur jeux de mots qui doivent faire pâlir d'envie un certain William Shakespeare (ouais, faut dire la vérité!)


Sur la deuxième marche du podium - va falloir vous serrer un peu les filles -

on retrouve Emma, Maggie et Bookworm.

Et vu que chez nous c'est un peu l'école des fans, mais en plus brillant, nous avons décidé de faire gagner non pas une, ou deux ou trois ou quatre, mais bien les cinq participantes !

Les deux médaillées d'or recevront chacune un Scottish SLAT made in Celsmoon ainsi qu'un roman (La servante insoumise ou La petite fée de New York - Faites-moi savoir si vous avez l'un ou l'autre de ces romans dans vos PAL les filles), tandis que les trois médaillées d'argent, recevront un exemplaire de 44 Scotland Street d'Alexander McCall Smith.

Voici venu le temps de vous dévoiler leur oeuvres (par ordre d'apparition dans notre boite mail) :

OFELIA

TO THE ZOMBICHE

There, in the middle af nowhere
Thou rise an shine
For I see thee amongst flow'r
And I dream thou were mine

Thy shiny bright red eye
Alas! 'tis not the sweetest light
And all around thee dies
As thou startle and bite

For thee, o cruel and mighty zombiche
Tearing my flesh, my luvin' heart
In the fiel where I shall finish
Crushing my bones apart!

Such is my fate, lying amidst flow'r
Thee lov'd to lie in
I wish it weren't o'er
Consuming me, thy teeth within

Ev'n thou can't take this
My burning heart beating for thee
For there isn't such a bliss
T'was to be faer thee

Alas! thou vile zombiche in the night
This shall be thy doom
Ripping my own bloom!
For thee I lay still
In thy red-eyed light
Forced under thy weight
Till I gave my last breath


 

VIRGINIE CHRESTOMANCI

To the zombiche

Your eyes are like two red red glows,
that reflect in the moon;
Hunger is like the tragedy
that I will kill you soon-

So close you are, eating some grass,
Can't think straight, where am I?
And I can see you still, my Deer,
And you're going to die-

And you're going to die, my Deer,
Even if you try to run :
And I can see you still, my Deer,
While I can have some fun -

And now I need to wash my glove!
I'm waiting for a while!
To dry and put again my glove,
But she's coming with a pile!


 

BOOKWORM

To the Zombiche

Zombiche ô ma belle Zombiche,
Offre-moi la clé du royaume,
Mène-moi en terre "Scottish",
Berceau d'innombrables fantômes.
Isil à Lochranza ne t'a pas vue,
Cryssilda, ta présence a appeurée.
Hélas ! Tu t'es enfuie, tout est perdu !
Effrayée par ma voix, tu t'es cachée.


EMMA

To The Zombiche

Oh Zombiche ! Toi qui a la gueule en vrac,
Comme celles qui ont fait le Read-a-thon.
Toi qui t’es mise d’un coup à bouffer du Breton
Après t’être fait mordre par ton copain Drac,

Ton œil est devenu torve,
A briller comme ça dans le noir,
De ton nez coule de la morve,
T’es vraiment devenue une bête de foire.

Celle qui t’a prise en photo, c’est Cryssilda,
Elle qui cherchait à fumer du pistil.
Celle qui s’est foutu de ta gueule c’est Isil,
Elle qui croit « qué es loca la vida ».

Biche, oh ma biche,
Lorsque tu trépignes,
De les revoir tes deux copines,

Elles sont revenues normalement te voir,
Car elles sont reparties en Ecosse
Sous la flotte à chercher le bôgosse,
En kilt sans culotte, là-dessous il fait tout noir.

Je ne dirais qu’une chose ô ma mort-vivante :
Je sais que mon absence de prose n’est pas tentante.
Chanter ça, c’est de la triche :
I like the zombiche ! Zombiche !
I like the zombiche ! zombiche !
I like the…………. Zombiche !


 

MAGGIE

Zom zom zom.... qui va là,
Ombre dans la nuit,
Marchant sans
Bruit ?
Isil et Cryssilda
Chassent les fantômes qui
Hantent l'Ecosse.
Et au détour d'un sentier,
Surprise, elles voient un spectre ! Mais non, c'est juste une biche !

Un grand merci aux Editions du Seuil, aux Editions 10/18 et à Celsmoon d'avoir joué le jeu avec nous !

Et un grand bravo à nos cinq super Roberta Burns! :)

Rédigé par Isil

Publié dans #Brèves de blog

Publié le 17 Février 2010

scottish-flag.jpg

Exceptionnellement, une Highlander me laisse partager un peu de son Ecosse qui devient pour l'occasion "notre Ecosse".

En ce jour, Cryssilda et moi-même nous envolons vers l'Ecosse ! Après avoir affronté les affreuses zombiches il y a quelques mois, nous avons choisi une destination plus pépère qui aurait dû nous mener jusqu'à la maison de Walter Scott... mais vu que ce n'est pas possible pour cette fois, notre devoir sera d'y retourner!

Nous allons donc passer quelques jours à Edinburgh, et puis faire un p'tit tour à New Lanark aussi.

Pendant que nous écumons les pubs gambadons en terre Scottish, nous vous proposons un dernier concours afin de gagner un p'tit colis spécial Ecosse à notre retour !
Votre mission, si vous l'acceptez, c'est de nous faire rire !! Vous avez jusqu'à notre retour, c'est à dire dimanche soir, pour nous écrire un poème façon Robert Burns sur un sujet qui vous intrigue passablement : La Zombiche !
Le titre de votre poème devra être : To the Zombiche , il pourra être écrit en français ou en anglais, selon votre inspiration !
Il y aura un gagnant chez moi, et un autre chez Cryssilda !

DSCF9215-1-.JPG


Vos oeuvres devront nous être envoyées sur nos deux mails : cryssilda@hotmail.com et isill@wanadoo.fr
Titre de votre message: To the Zombiche
Eclatez-vous ! :))

A GAGNER
  : Un Scottish Slat Made in Celsmoon, et un exemplaire des Petites fées de New York de Martin Millar :

Sans-titre-1.jpg

Rédigé par Isil

Publié dans #Brèves de blog

Publié le 15 Février 2010

 

swap-xfiles.jpg

Il est arrivé, il est gros, il est beau, c’est le x-files swap.

 THE TRUTH IS IN THERE

swap-0003.JPGJe t’ai re-con-nue! (vous aussi, identifiez ma swappeuse grâce à l’indice du scotch marron)

Après une lutte acharnée dont le colis a bien failli sortir vainqueur si je n'avais sorti l'arme fatale... un cutter:

swap-0004.JPGI didn’t want to believe


swap-0005.JPGI believe… qu’il y a beaucoup, beaucoup trop de choses dans ce colis

 

Bon allez, ce n'est pas tout ça mais il y a beaucoup de paquets à déballer. C'est parti:

swap-0024.JPG

Des livres :

- Le goût de l’immortalité de Catherine Dufour

- Bleue comme une orange de Norman Spinrad

- Le chant du Cosmos de Roland Wagner

et puis aussi :

- X-Files regeneration, le film et ça tombe bien parce que je ne l’ai pas vu.

- un carnet Zombie survival notes, pour noter mes rencontres étranges. J’en connais qui auraient des raisons de le prendre mal mais je ne citerai aucun nom.

 

swap-0011.JPG

Voici mon futur kit de survie:

- 3 paquets de café et un superbe mug siglé X-Files

- des galettes bretonnes, mon péché mignon (R.I.P.)

- des cakes au citron parce que j’adore le citron (R.I.P. aussi)

 

swap-0017.JPG

Mais ce n’est pas fini :

- des bonbons Pimousse Soucoup’s

- des Schtroumpfs (tiens, voilà des créatures étranges sur lesquelles Mulder et Scully n’ont jamais enquêté, c’est louche)

- un rouleau d’adhésif pour pouvoir faire des X sur mes fenêtres, ce sont mes voisins qui vont être heureux de voir le cachet du quartier augmenter (je me doutais en déballant et ça m'a vraiment fait rire).

- une bière tahitienne (eh oui, ça existe. Après ça, on pourrait bien croire en l’existence des loups-garous) : mon club de dégustation de bière composé de deux membres remercie mon aimable swappeuse.

 

swap-0008.JPG

Mais ce n’est pas fini, bis :

-Du chocolat, du chocolat, du chocolat, du chocolat, du chocolat, du chocolat et du chocolat. Tous plus appétissants les uns que les autres. J’ai une réserve pour tenir tout l’hiver.

swap-0006-copie-1.JPG

 

Est-il nécessaire de donner le nom de ma swappeuse? Bon, pour ceux, au fond de la classe, qui ne suivent pas, il s'agit bien sûr d'Hydromielle alias  "la scotcheuse dingue".

Merci Hydromielle. Je suis confuse tellement je suis gâtée.

Merci à Ofelia (qui en plus était ma swappée) et à Fashion pour l’organisation.

Rédigé par Isil

Publié dans #Swap

Publié le 7 Février 2010

Et pour fêter le 198e anniversaire de sa naissance (parce que j'aime les comptes ronds et que 198, c'est 200 moins 2), il est temps de lancer un challenge de plus, le Challenge Dickens. Vous avez un an pour lire au moins une oeuvre de Charles Dickens et en faire un billet (jusqu'au 7 février 2011, donc). Vous vous inscrivez dans les commentaires de ce billet et lorsque vous avez lu le livre de votre choix, vous y ajouter le lien vers votre billet.

Edit: Le challenge est reconduit en 2011.

Challenge-Dickens.jpg

LES PARTICIPANTS:
Ankya

Anne
CécileSblog
Céline
Cryssilda
DeL
Dominique

Elinor
Elisa
Ellcrys a lu David Copperfield et Oliver Twist
Fashion
Fleur

George
Goelen
Herisson08 a lu L'abîme
(ou Voie sans issue, écrit avec Wilkie Collins)
Hydromielle

Jainaxf a lu Les Temps difficiles 

Karine
Keisha a lu L'ami commun
Laine a lu Les esquisses de Boz (avis dans les commentaires de ce billet)
Lamousmé
Lou
Loulou
Lounapil
Madame Charlotte
Maggie a lu L'homme hanté   et Le Grillon du foyer 
Mango
Marie
Marie L.

Martial a lu David Copperfield et Un chant de Noël
Mea
Ofelia
Pimprenelle a lu L'abîme (ou Voie sans issue, écrit avec Wilkie Collins)
Plume a lu Un chant de Noël  et Le mystère d'Edwin Drood 
La Plume et la page a lu
Un chant de Noël 
Poet 24
Praline a lu De grandes espérances 
Saperlipopette
Theoma

Titine a lu Les Temps difficiles  et L'abîme (ou Voie sans issue, écrit avec Wilkie Collins)

Tortoise a lu Le mystère d'Edwin Drood
Yohan
Yueyin
Zahlya

Bonne lecture !


dickens-addict.jpg

Rédigé par Isil

Publié dans #Challenges