Le directeur - Trollope

Publié le 25 Mars 2008

The WardenTrollope-Warden.jpg

De Anthony Trollope

 

 

Le révérend Harding est maître de musique à la cathédrale de Barchester et il est aussi directeur d’un hospice. Le salaire qui lui est versé à ce titre n’était peut-être pas prévu dans le legs d’origine fait à l’institution charitable. John Bold applique son zèle de réformateur à dénoncer cet abus malgré son affection pour l’homme d’Eglise et son amour pour Eleanor, la fille de Mr Harding. Ce dernier, d’une grande intégrité personnelle et qui n’aspire qu’à la tranquillité, se retrouve donc au centre d’un scandale. 

 


J’ai découvert Trollope et ce roman grâce à une vieille série de la BBC et j’ai voulu découvrir cet auteur. The Warden n’était pas la partie que j’avais préférée dans la série car le personnage principal y est un peu mou, ce qui n’est pas très télévisuel. J’ai quand même voulu commencer par celui-ci car d’une part, c’est le début d’une série (Les chroniques de Barchester) et puis c’est un roman assez court et je voulais être sûre que le style me plaisait avant de me lancer dans ses livres plus ambitieux.

Donc, The Warden, roman sur l’Eglise anglaise au milieu du XIXème siècle n’a rien de très palpitant à priori. Mais il est plus question d’argent que de doctrine et ce type de scandale pourrait être assez actuel en fait.

Il ne s’y passe pas grand-chose puisque tout tourne autour de la personnalité de ce religieux, Mr Harding, personnage timide, discret et très doux qui se trouve bien malgré lui et en toute bonne fois au centre d’un petit scandale financier autour du salaire qui lui est versé. Le simple doute sur son honnêteté et le simple fait que son nom soit cité dans la presse vont grandement le perturber jusqu’à ce que pour une fois dans sa vie, il prenne l’initiative. Le roman permet à Trollope de parfaitement décrire les sentiments des personnages, Mr Harding et l’évêque, indolents et complètement étouffés par la personnalité du Dr Grantly, gendre du premier et fils du second. Eleanor Harding est également un personnage assez fort puisqu’elle est prête à sacrifier son bonheur personnel pour soutenir son père. Le trouble et les doutes de John Bold aussi intéressants. Le style ne m’a pas paru particulièrement remarquable mais c’est très agréable à lire et souvent assez ironique. Trollope ne s’en prend pas seulement aux institutions religieuses (le scandale n’est pas bien grand ici) mais aussi à la presse, plus intéressée par le spectaculaire que par la vérité. Voici une petite phrase à méditer : « What is any public question but a conglomeration of private interests? What is a newspaper article but an expression of the views taken by one side? »

 

Trollope n’a certainement ni l’esprit d’Austen, ni la verve de Dickens, mais j’ai passé un bon moment en compagnie de ses personnages et je vais donc ajouter quelques autres romans de cet auteur à ma liste de livres à lire.

Rédigé par Isil

Publié dans #Livres - Les classiques

Commenter cet article

canthilde 07/06/2010 21:59



Je conseille fortement la lecture des Tours de Barchester, la suite, où l'on retrouve les mêmes personnages (Mr Harding n'est plus sur le devant de la scène), quelques nouveaux venus et des
scènes absolument hilarantes. The Warden m'avait semblé agréable à lire mais les Tours m'ont rendue accro à Trollope !



Isil 08/06/2010 09:00



"Barchester Towers" est dans ma pal mais je ne sais pas si on le trouve en français. J'ai vu l'adaptation BBC avec Alan Rickman et j'avais en effet préféré la partie
"Barchester Towers" à la partie "The warden".



lamousme 04/04/2008 20:35

hihihi ne reve pas quand même le jour ou l'élève depasseras le maitre n'est pas (encore) venu (mais bon je le sens arriver à tres grand pas!!!! mouhahahhahahah

Isil 04/04/2008 20:39


Ouf, je suis rassurée ;o) Je crois qu'à moins de tomber sur un truc qui n'a jamais été traduit en français tu as encore de beaux jours devant toi!


lamousme 04/04/2008 19:43

rolalalala bientot tu vas devenir trop forte pour moi!!!!! ;o)

Isil 04/04/2008 19:52


Est-ce le début d'un aveu ou bien? Tu ne l'aurais pas lu? Je n'ose y croire! Quoi mon modèle classiqueangliquesque pris en défaut? Non tu as encore
beaucoup trop d'avance sur moi. Il faudra qu'on compare tous ceux qu'on a lus comme ça tu me donneras des indications pour mes futures lectures.


yueyin 28/03/2008 08:52

Tout cela est quand même bien tentant, si le livre est traduit je commencerai bien par the way we live now, histoire de mieux comprendre la série quand je la recevrais (;-))

Isil 28/03/2008 08:56


Hélas, j'ai l'impression que "The way we live now" n'est pas traduit en français. Ou alors peut-être dans de vieilles éditions mais je n'ai rien trouvé.


Naïk 26/03/2008 20:24

Je note cet auteur, je vais regarder ses romans, mais je pense déjà que celui-ci pourrait m'intéresser !

Isil 26/03/2008 20:40


Je crois qu'hélas peu sont traduits en français à part cette série.