Oliver Twist (BBC 2007)

Publié le 28 Mars 2008

Oliver TwistOliver-Twist-BBC.jpg

 

2007 – 176 min – 5 épisodes

Réalisé par Coky Giedroyc, scénario de Sarah Phelps

D’après le roman  de Charles Dickens

 

Avec William Miller (Oliver Twist), Timothy Spall (Fagin), Tom Hardy (Bill Sikes), Sophie Okonedo (Nancy), Edward Fox (Mr Brownlow), Gregor Fisher (Mr Bumble), Morven Christie (Rose)

 

Oliver naît dans la misère d’une femme non mariée qui meurt en lui donnant naissance. Il grandit à l’orphelinat. Là, le cruel Mr Bumble surveille les enfants tourmentés par la faim et les souffrances. Quand Oliver ose demander un supplément de gruau, il est placé comme apprenti mais il est maltraité. Il s’enfuit donc à Londres, où il rencontre un garçon des rues qui l’introduit dans le monde des délinquants et des criminels où Fagin dirige une bande d’enfants. Lorsqu’il tombe entre les mains d’un gentleman, Mr Brownlow, Oliver peut enfin espérer un avenir meilleur mais Fagin veut le récupérer. 

 


En anglais seulement (avec l’option sous-titrage en anglais)    
    Voici une nouvelle version d'Oliver Twist, produite par la BBC. C'est la première version que je vois depuis que j'ai lu le livre et j'en attendais donc beaucoup car j'avais vraiment découvert autre chose par rapport aux versions cinématographiques que j'avais vues jusqu'à présent. Le moins que l'on puisse dire, c'est que la scénariste de cette nouvelle adaptation a pris beaucoup de libertés avec le roman de Dickens. L'intrigue est simplifiée, des personnages disparaissent et des relations entre les personnages sont modifiées (Edward Leeford devient le petit fils de Mr Brownlow par exemple), pourtant, si je n'avais pas eu un souvenir si précis de ma lecture, je crois que j'aurais trouvé ça plus proche du livre que j'ai aimé car tout ce qui est d'habitude abandonné au profit d'un recadrage autour du personnage d'Oliver est présent ici. En outre, j'ai trouvé les changements cohérents, ça reste une histoire intéressante.
              
     J'avais été marquée par les caractères forts des "hors-la-loi". Et l'adaptation ne les oublie pas. Nancy et Sikes sont très présents et leur relation est mise en avant. On peut trouver surprenant le choix d'une actrice noire dans le rôle de Nancy, la prostituée, mais après tout, il y avait des noirs à Londres au XIXème siècle et ils devaient bien avoir une occupation (il y a bien un domestique noir dans "la foire aux vanités" de Thackeray) et on peut supposer que peu de carrières s'ouvraient à des femmes noires. En outre, j'ai trouvé Sophie Okonedo formidable dans ce rôle et c'est elle qui m'a le plus marqué par la qualité de son jeu et sa présence à l'écran. 
    L'autre bonne surprise est venue de Tom Hardy, dans le rôle de Bill Sikes. Il ne correspond pourtant pas au physique du Sikes du roman, il est presque trop séduisant pour le rôle mais j'ai finalement apprécié son interprétation très sobre, moins brutale que l'original mais qui ne fait au bout du compte que renforcer un côté inquiétant (son regard est parfois inquiétant). On peut comprendre pourquoi Nancy veut le protéger même s'il ne le mérite pas.
Sikes
    Quant aux autres personnages, je suis plus mitigée sur leur rôle. Ce n'est pas leur faute, ils sont peu mis en valeur. Je trouve que le potentiel comique de Dickens n'a pas été suffisamment exploité. Mr Bumble, par exemple, est assez fade alors que le personnage a un potentiel comique exceptionnel. Ici, ses infortunes conjugales ne sont qu'effleurées mais surtout ses fabuleuses théories sur la pauvreté sont absentes. Gregor Fisher est quand même parfait dans le rôle. Les deux enfants (Oliver et the Dodger) sont bien. J'ai regretté le traitement des dernières scènes de Fagin, qui sont fabuleuses dans le roman mais complètement insipides ici. Oliver n'est même pas présent.

  







    La réalisation est très belle. Le premier épisode d'une heure met en place l'histoire et les quatre épisodes suivants ne durent qu'une demi-heure. Chacun d'eux se termine sur une image très forte, qui donne envie de connaître la suite. La musique va certainement choquer de nombreuses personnes car elle n'a rien de "victorien". C'est très surprenant mais passées les premières notes, j'ai beaucoup aimé et je l'ai trouvée utilisée à bon escient. 

    Globalement, j'ai trouvé que l'univers de Dickens était relativement bien respecté à défaut de l'histoire et même si on sent que c'est une version familiale, allégée pour une période de fêtes, c'est réussi. Même si on est très loin de l'adaptation parfaite (il reste encore beaucoup de marge et plus de respect du texte n'aurait pas nui) et malgré tous les défauts de cette adaptation, j'ai été assez charmée.
 

Rédigé par Isil

Publié dans #DVD & Cinéma

Commenter cet article

lamousme 04/04/2008 20:31

hihiohi ta raison la honte mais bon le vendredi soir c'est la nocturne alors je fatigue (dit elle genreeeeeeee histoire de se rattraper aux branches!!!

Isil 04/04/2008 20:34


Mouais, excuse à deux balles acceptée dans ma grande bonté.


lamousme 04/04/2008 19:40

je ne connais pas cette version je connais par contre celle avec harry potter!!!! :o)))

Isil 04/04/2008 19:49


Oh la la la honte. Prise en flagrant délit de "mélangeage" de film, hi hi;o)) (tout ça dit avec exultation dans la voix ;o))))))) ) Baby Dan c'est dans David
Copperfield, une merveille celui là d'ailleurs.