The one, the only and the best

Publié le 22 Avril 2010

    Cette année, je fête l’anniversaire d’une rencontre très spéciale. Cela fait en effet cinq ans que j’ai rencontré un être d’exception. En apparence, c’est un homme ordinaire mais il cache de bien étranges secrets (pas bien difficile, derrière ces oreilles et ce nez, je vous l’accorde). Mais avouez qu’un homme qui a neuf cents ans et des poussières, qui a deux cœurs et l’accent du Nord, c’est peu commun. Vous l’avez bien sûr reconnu, il s’agit du Doctor Who. chriseccleston.jpg

"By the way, I am the Doctor" enfin le neuvième du nom

     Enfin, l’anniversaire véritable, ce sera en fin d’année, novembre ou décembre, je ne sais plus très bien (mais c’était un samedi). Mais je profite dès maintenant de l’invitation de quelques autres who-maniaques pour tenter d’expliquer pourquoi j’aime Doctor Who.

logos.PNG

     En réalité, il y a un bon millier de raisons et les  énumérer toutes me prendrait une vie. Je vais donc pouvoir n'en préciser que quelques unes. Puisqu'il est temps d'expliquer pourquoi j’aime Doctor Who, "Allons-y Alonso":


1/ Parce que c’est britannique jusqu’au bout des rushes. Une série qui commence sur une attaque de mannequins en plastique, où l’on sauve le monde grâce à du thé, où les vieilles dames aspirent le sang à la paille, cela ne peut exister nulle part ailleurs qu’en Grande-Bretagne. De même qu’il n'y a que là qu'on peut trouver un vaisseau spatial et temporel déguisé en cabine bleue et un ennemi en forme de salière à ventouse.

s1-ep-1.jpgOn ne se méfie jamais assez en faisant du shopping. Mind the arms.

 

the_tardis_whoohoo.jpgEt le Tardis est tout aussi pittoresque à l'intérieur.


2/ Parce qu’à l’image de son personnage principal, qui a l’espièglerie d’un enfant mais la mémoire d’un vieillard, la série n’est pas « impossible mais juste un peu improbable », tout comme les dialogues, écrits au cordeau, percutants et parfois à la limite de l’absurde. Dans quelle autre série la rencontre entre les deux créatures les plus cruelles de l’univers peut-elle donner lieu à un échange comme celui-ci ?:

Dalek Thay: Identify Yourself!

Cyberman: You will identify first!

Dalek Thay: State you designation!

Cyberman: You will identify first!

Dalek Thay: IDENTIFY!

Mickey Smith: It's like Stephen Hawking meets the speaking clock.

Cyberman: That is illogical. You will modify.

Dalek Thay: Daleks do not take orders.

Cyberman: You have been identified as Daleks. 

Dalek Sec: Outline resembles the inferior species known as Cybermen!

dalek.jpg

Voici le plus vieil ennemi du Docteur. Son activité préférée: EX-TER-MI-NER!

 

3/ Parce que le Docteur vous surprend toujours. Doctor Who est la seule série qui a failli me tuer. Imaginez-vous devant une série dont vous n’aviez jamais entendu parler. Vous la suivez toutes les semaines, vous vous attachez au Docteur et tout à coup, sans que vous vous y attendiez, le personnage principal est en train de mourir sous vos yeux (bon, il ne meurt pas vraiment mais pendant cinq secondes, j’ai été sidérée comme je ne l’ai jamais été devant mon écran), c’est un moment qu’on ne revit jamais.

david-tennant.jpg

"A skinny bit of nothing" alias Tenth Doctor: du côté des oreilles, ça va mieux mais le nez..

D’ailleurs, une série dont les personnages centraux peuvent changer sans qu’elle en souffre est forcément exceptionnelle. Mieux encore, une série créée en 1963 pour des enfants jusqu’à douze ans et dont le personnage récurrent est un vieil acariâtre, obstiné et totalement amoral qui va revenir toutes les semaines est tellement impossible à envisager que c’en est un coup de génie. Et le plus extraordinaire est que ça fonctionne quel que soit le Docteur et ses compagnons.

doctor_who1.jpg1963-2009 ou comment j'ai mis 46 ans à trouver des fringues potables

 

Hartnell4.jpgJe ferai ce que je veux, na! Je suis le Docteur et j'ai 900 ans après tout, ce n'est pas comme si j'étais totalement immature! Et qu'on ne me dise pas que tenter de jeter des humains dans le vide c'est mal, non mais...

 

4/ Parce que au-delà du côté divertissant, cette série est très profonde et intelligente et que le pouvoir des mots, ce n’est pas rien, qu’elle est cohérente, amusante, parfois triste et toujours humaniste. Parce que le Docteur est souvent exaspéré par les humains mais qu’il est capable de faire ressortir le meilleur chez certains d’entre eux, qu’il agit plus souvent comme déclencheur que comme acteur des actes héroïques.

drwho-stolenplanet.jpg

 Le Docteur et son "armée", capable de sauver le monde en tapant cent mots à la minute.

 

5/ Parce que le Docteur m’a permis de rencontrer certaines de mes idoles et qu’elle est pleine de références à ma culture, de Douglas Adams à la reine Victoria :

Dickens.jpg

Charles qui a découvert qu'un fan n'est pas qu'un objet qui sert à s'éventer.


shakespearecode.jpgWilliam

 

christie.jpgAgatha


Ce ne sont que quelques une des très nombreuses raisons qui font que j’aime le Docteur et que je lui souhaite une longue route encore.

matt-smith.jpgEleven avant son black-out vestimentaire


Allons voir pourquoi Caro[line], Celsmoon, Chiffonnette, Chrestomanci, Fashion, Hydromiel  ,  Karine, Mo et Pimpi aiment Doctor Who (et pourquoi Stéphanie n'aime pas même si c'est impensable).

Rédigé par Isil

Publié dans #Brèves de blog

Commenter cet article

Naïk 21/07/2010 01:00



Peu présente sur la blogosphère depuis "un petit moment", j'aurais pu participer... je n'ai pas fini les séances de rattrapage, mais je suis devenue accro !



Isil 30/08/2010 20:59



Ah! Encore une mordue, chouette



Olya 22/05/2010 01:17



Ton article est tellement vrai ! Avec l'arrivée de la saison 5, j'ai à nouveau ma folie DW. Du coup, je suis en train de regarder à nouveau les premières saisons (fin à partir de 2005, les
anciennes saisons ne me tentent pas vraiment), et je viens même de finir un DW books !
Bref, à chaque fois que je retombe dans Doctor who, c'est un réel plaisir !



Isil 25/05/2010 22:07



J'ai revu l'intégrale avant d'entamer la saison 5 et c'est toujours aussi bien (encore
mieux même avec tous les détails qu'on remet bout à bout).


Les anciennes saisons, il ne faut pas avoir peur des vieilleries mais passé les effets spéciaux improbables, tout est déjà là :-)


Et les livres sont bien aussi. J'ai pourtant longtemps combattu ce risque d'addiction :-)



Ferocias du Blog Les Peuples du Soleil 18/05/2010 22:51



Vive le Docteur Who!



Isil 19/05/2010 20:41



Oui! J'espère que tu as vu les anciens épisodes, dans un épisode de la première saison de 63, il y a un épisode sur les Azteques.



Theoma 14/05/2010 12:06



Vous êtes malades les filles mais c'est tellement bon de vous lire ! ;-)



Isil 19/05/2010 20:37



Merci... ou pas :-D



Lou 09/05/2010 17:20



Eh bien tu as tout dit :) En tout cas je me suis bien amusée, même si le changement de Docteur ne m'a pas autant traumatisée que le départ d'Angel et la mort de Snyder dans Buffy ^^



Isil 19/05/2010 20:36



Je ne sais même plus qui est Snyder. J'ai vu Buffy il y a si longtemps.