Le secret de Chimneys - Christie

Publié le 6 Septembre 2011

Le secret de ChimneysChristie-Secret de Chimneys 

De Agatha Christie

Titre original: The secret of Chimneys 

Première parution: 1925 

Edition Le Masque 

255 pages 

 

Quatrième de couverture : Tout avait commencé de la façon la plus classique qui soit : un prince déchu cherchant à récupérer son trône sollicite l'appui - discret - des Britanniques. En échange de quoi, les compagnies anglaises se verraient concéder l'exploitation des pétroles du petit État. Bref une banale manoeuvre politico-financière, élaborée dans le cadre somptueux d'une des plus anciennes demeures seigneuriales d'Angleterre : Chimneys.

Pourtant, l'affaire se corse lorsqu'on se rend compte que des individus équivoques se sont glissés parmi le beau linge qui prépare sa révolution de palais. Et les cadavres font affreusement désordre dans les salons de Chimneys...

 


               Quand on est à la fois who-maniaque et fan d’Agatha Christie, l’épisode sept de la quatrième saison, The Unicorn and the wasp (Agatha Christie mène l’enquête, en français) est particulièrement jubilatoire. L’épisode est empli de référence à l’oeuvre de l’auteur puisque non seulement, des événements de la vie de Christie sont utilisés, la trame de l’épisode se base sur quelques livres mais le scénariste s’est aussi amusé à insérer dans les dialogues des personnages des titres de romans de Christie. On peut donc jouer à retrouver tous les titres.

 

            Comme nous sommes quelques blogueuses à partager cette double passion, nous avons décider de nous faire plaisir égoïstement entre nous en lisant ou relisant ensemble tous les romans de la grande Agatha cités dans The Unicorn and the wasp ou qui ont servis de modèle à la construction de l’intrigue. Pour ce troisième rendez-vous, c’est Le secret de Chimneys, que je relis cette fois.challenge DW Christie3

 

 

Le secret de Chimneysnous propose les mêmes ingrédients que L’homme au complet marron, publié un an plus tôt. On y retrouve des personnages légers qui aspirent à l’aventure confrontés à une organisation criminelle hyper organisée. Au début, Anthony Cade est guide touristique en Afrique, ce qui ne satisfait guère son goût pour l’action. C’est donc avec enthousiasme qu’il accepte la proposition d’un vieil ami qui lui propose deux missions en Angleterre. D’abord, livrer un manuscrit autobiographique qui pourrait avoir de graves conséquences pour le destin de l’Herzoslovaquie, un obscur pays d’Europe centrale et sur les projets de l’Angleterre. Il doit ensuite remettre des lettres compromettantes à Virginia Revel, une femme victime de chantage afin de la libérer de la peur d’être dénoncée. Il se trouve d’ailleurs que cette femme a aussi un lien avec l’Herzoslovaquie.

La mission s’avère un peu plus compliquée que prévue et tout les protagonistes de l’histoire se trouvent réunis à Chimneys, la demeure ancestrale de Lord Caterham, membre éminent de l’aristocratie pas particulièrement ravi qu’on utilise son domaine pour négocier des traités. Il est encore moins satisfait lorsqu’un cadavre est retrouvé chez lui. D’autant plus que Chimneys a auparavant été le lieu du vol d’un joyau qui n’a jamais été retrouvé, ce qui ajoute encore au mystère.

 

On ne s’ennuie jamais dans ce roman. L’intrigue est particulièrement complexe car mêlant trois affaires en une. Les personnages sont tous très réussis. On rencontre pour la première fois le superintendant Battle, policier efficace qui reviendra dans plusieurs romans. Lord Caterham, totalement dépassé par les événements est sympathiquement ridicule, sa fille, Bundle, est l’archétype de l’aristocrate anglaise flegmatique qui tient son rôle en toute circonstance tout en gardant une joie de vivre et une légèreté très surprenantes dans les circonstances. Virginia est une jeune femme qui derrière son aspect faussement frivole cache un caractère intelligent et de bon sens. Anthony Cade, qui va vite devenir le principal suspect et va mener l’enquête de son côté prend aussi les choses avec beaucoup de légèreté et s’amuse beaucoup de la situation malgré tout.

 

Bref, Le secret de Chimneys est typique de la partie des romans de Christie qui ne font pas intervenir Hercule Poirot ou Miss Marple. J’avoue que j’avais totalement oublié cette histoire avant de le relire (et en toute honnêteté, je ne suis pas persuadée que j’en garderai un souvenir à long terme, contrairement aux meilleurs Christie) mais j’ai passé un excellent moment en compagnie de ces personnages.

 

Dans l’épisode The Unicorn and the wasp, il est question du vol d’un précieux diamant, en référence au joyau de l’intrigue du Secret de Chimneys.

Mes co-lectrices : Fashion, Karine, Pimpi, Titine et Yueyin 


The Unicorn and the wasp, les titres précédents:

Mr Brown

L’homme au complet marron

Rédigé par Isil

Publié dans #Livres - Policiers

Commenter cet article

GiZeus 16/09/2011 22:54



Ah oui, l'épisode de Dr Who est assez plaisant, même pour un simple amateur de la romancière.



Isil 28/09/2011 16:10



C'est ce qui est bien avec les épisodes du Docteur, qu'on connaisse le sujet de base ou pas, l'épisode en lui même est réussi.



yueyin 12/09/2011 20:42



Moi je le connais par coeur, c'est un de mes préférés... j'adore Virginia et je la cite souvent, (mais en français car c'est dans cette langue que je l'ai appris par coeur my bad !) j'adore quand
elle trouve les choses ébouriffantes (je ne sais jamais comment ça s'écrit par contre). J'adore les romans d'aventures populaires de dame agatha c'est bien connu :-)))))


et j'ai découvert plein de coupures e le lisant en anglais (enfin de coupures dans ma version française, que le traducteur soit voué au gémonies et aux petits bras !)



Schlabaya 12/09/2011 09:25



Un roman plein d'aventures et de surprises, je men souviens assez bien pour l'avoir lu plusieurs fois, mais en effet, pas des meilleurs.



Titine 07/09/2011 08:37



Bravo pour ton article, ton résumé est meilleur que le mien. Je ne savais pas par quel bout le prendre ! Je suis entièrement d'accord avec toi, c'est un livre léger, très agréable à lire mais je
crois également que dans un an je ne me souviendrai plus de l'intrigue.