Etoiles, garde-à-vous! - Heinlein

Publié le 20 Septembre 2010

Etoiles, garde-à-vous !Heinlein---Etoiles--garde-a-vous.jpg

De Robert A. Heinlein

Titre original: Starship Troopers

Première parution: 1959

Edition J’ai Lu

314 pages

 

 

Quatrième de couverture : Après la grande guerre atomique de la fin du XXe siècle, le monde ne fut plus que chaos et désordre. Pour éliminer les hordes barbares qui s'étaient formées, les survivants durent remettre leur sort entre les mains de l'armée. Un siècle plus tard la civilisation, arrivée à l'âge des étoiles, reste dirigée par les militaires. Dans cet univers, Juan Rico s'engage le jour de ses dix-huit ans dans l'infanterie spatiale. Il ne sait pas quel sort terrible attend les fantassins qui, sur les mondes lointains, vont devoir affronter les armées arachnides…

 

 


Etoiles, garde-à-vous !commence sur une scène où l’on découvre le jeune soldat Juan Rico en pleine action. Mais très vite, le roman enchaîne sur le passé de Rico qui va quitter la voix toute tracée que la fortune de ses parents lui assure pour s’engager dans l’armée. On découvre alors un monde dans lequel la citoyenneté et notamment le droit de vote ne s’obtiennent que par le service militaire. Il s’agit d’un roman d’initiation dont la narration est à la première personne.

Ce début où Rico nous raconte le pourquoi de son engagement est remarquable pour ses questionnements. En effet, la philosophie morale est un cours que suivent tous les élèves et on y voit très rapidement transparaître une critique de notre société moderne laxiste, qui pousse à réfléchir sur notre société.

Ensuite, c’est l’entraînement militaire proprement dit auquel on assiste. Le lecteur a le même niveau de connaissance que Rico et donc notre compréhension se fait au rythme de sa formation. On y voit une vie dure voire terrible pour les moins endurants, mais aussi un monde de fraternité et de solidarité. Si cette partie m’a semblé parfois un peu longue, ces longues descriptions d’entraînements sont encore une fois entrecoupées de réflexions politiques, philosophiques ou morales toujours très intéressantes, ce qui finit toujours par sauvegarder l’intérêt du récit.

Ainsi, on va voir la progression de Rico à l’intérieur de l’armée. Mais la fin est un retour à l’action avec la guerre contre des créatures sans notion d’individualité chère à l’humain, qui est l’exact opposé de la société imaginée par Heinlein.

 

Finalement, dans ce récit, les Arachnides, espèce extra-terrestre ennemie proche des insectes, sont peu présentes. Il ne s’appesantit pas sur la guerre ou sur les batailles. Il s’agit à mon sens plus d’une réflexion sur un certain nombre d’aspects moraux. Ce que j’ai trouvé le plus réussi, justement, c’est que Heinlein pousse à la réflexion plus qu’il n’apporte de réponses. Son monde, méritocratie parfaite où seuls les militaires peuvent voter mais où les droits individuels de tout individu sont respectés, est trop beau pour être vrai et à l’occasion, une idée un peu simpliste transparaît (comment ai-je survécu à un chien qui n’a jamais été puni et qui est pourtant parfaitement obéissant? Voilà un grand mystère si j’en crois les théories développées par le professeur de philosophie morale de Rico) et pourtant, il y a le plus souvent une vraie profondeur dans ce roman qui est tout ce qui pour moi fait la bonne science-fiction, celle qui est une ouverture sur la réalité du monde que nous connaissons.

 

Etoiles, garde-à-vous !est le premier roman de Robert Heinlein que je lis. C’est une première lecture réussie qui en entraînera certainement d’autres.

 

star wars summer  defi_robert_heinlein_small.jpg  Defi SF 2010

Rédigé par Isil

Publié dans #Planet SF-fantasy-fantastique

Commenter cet article

GeishaNellie 22/09/2010 13:30



Ah, est-ce que c'est le livre dont on a tiré un film ? Les arachnides tueuses, il y a un grand film de sf qui a été fait avec ça, il me semble. Bien contente que tu ai aimé t'as première lecture
de cet auteur :)



Isil 22/09/2010 23:58



Oui, le film porte le titre original, Starship troopers. On y voit beaucoup le Arachnides.


Les prix Hugo et les classiques de l'âge d'or de la SF me déçoivent très rarement, je me tourne en général vers eux assez confiante.



Less 21/09/2010 22:44



Histoire du futur (regroupé en 4 volumes) est assurément ce qui ce fait de mieux pour découvrir l'auteur. Des nouvelles et des romans qui ont une même ligne directrice. J'ai beaucoup aimé.
Et c'est vrai que Starship troopers est un peu atypique de l'oeuvre. Bon quand même, toujours selon moi, mais différent. Merci pour les souvenirs !



Isil 22/09/2010 23:56



Et "En terre étrangère"? Personne ne me l'a conseillé jusqu'à présent, c'est moins bon?



Lhisbei 21/09/2010 20:25



j'ai calé en route (p 180) (et comme je suis arachnophobe peut être n'est-ce pas plus mal ;) )



Isil 22/09/2010 23:51



Ah! En période de formation, j'imagine? J'y ai trouvé quelques petites longueurs mais pas au point de me lasser.



Chimère 21/09/2010 17:15



Je viens de me rendre compte que je n'ai lu aucun Heinlein en fait à méditer comme lecture éventuelle.



Isil 22/09/2010 23:50



Oh! Un mythe s'effondre, je croyais que tu avais tout lu des classiques ;-)



Karine:) 21/09/2010 15:58



Hmmmm... pas certaine que ce soit pour moi, malgré ton enthousiasme.  Guerre nucléaire, grosse araignées (même peu présentes)...  je n'ai pas peur des araignées, des plans pour que ça
me prenne!!! ;))



Isil 22/09/2010 23:49



Bah, il y a peu de descriptions et elles sont peu présentes mais tu as raison de t'abstenir :-)