Samedi pluvieux, Books & the city heureux *

Publié le 8 Juin 2009

Les Rochester sont les meilleurs (ou presque)

 

Petit aparté en forme de revendication: non aux réveils par SMS à 6 h du mat' (ah non, pardon, 5h45) quand on est à 20 min de Paris et qu'on a rendez-vous à 8h45 à Pigalle ! (D'accord je ne me suis pas vraiment réveillée mais ça aurait pu et pour la peine, tu es sur mode silence maintenant). Je ne dénonce personne parce que ce n'est pas bien mais je n'en pense pas moins.

 

Ce samedi 6 juin se tenait à Paris la deuxième édition de Books & the City, le jeu que le monde entier nous envie.

 

Cryssilda, Lamalie et moi nous sommes préparées comme des athlètes pour la dure journée qui nous attendait. La première grande aventure du jour a été la découverte du petit déjeuner d'une célèbre chaîne de fast-food au nom écossais et qui est dirigée par un clown (ah, on me dit dans l'oreillette que le clown n'est peut-être pas le vrai chef après tout). Le bacon and caoutchouc egg n'est pas si mauvais et l'ensemble nourrit bien. Après ce repas de champions, une petite préparation physique s'imposait bien évidemment avec passage de tourniquet et montée en funiculaire (c'est un échauffement, il fallait préserver quelques forces), montée de marches inutile et descente de marches à l'esplanade du Sacré-Coeur.

Le premier signe de bonne entente de l'équipe ne s'est pas fait attendre puisque nous nous sommes présentées de manière synchrone avec le reste de la talentueuse et hyper favorite équipe (donnée gagnante par 100% des membres qui la composent) des Rock'n ROCHESTER composée de:

Celsmoon, Cryssilda, Amy, Lamalie, Magali, Virginie Chrestomanci et moi.

 

Le temps de mettre des visages sur quelques blogueuses et les choses sérieuses ont commencé avec les photos de groupe et la remise des questionnaires littéraires, des défis insolites et de la première des quatre énigmes.

C'est là que commence la réflexion intense (j'ai grillé ma capacité neuronale sur cette première énigme mais heureusement j'avais plus d'un tour livre dans mon sac - à dos), vient ensuite l'appel à un ami et c'est notre dernier mot. Nous partons vers le cimetière Montmartre sous une pluie de plus en plus forte et les trois imprévoyantes du groupe décident d'acheter des k-way dans un magasin pour touristes et réapparaissent tout de rose (très très rose, du genre qui fait mal au yeux) couvertes. Nos 3 petits cochons autoproclamées l'ont probablement fait exprès rien que pour moi, connaissant l'amour pour le rose qui me caractérise et dont je parle si souvent ici mais bon, je suis stoïque (et trop hilare pour exprimer mon horreur devant cette apparition).

 

En quelques heures, nous sommes allées au cimetière Montmartre, à l'église Saint-Sulpice, à la place des Abbesses (ouais, les organisatrices ont un sens de l'humour particulier pour nous renvoyer quasiment au point de départ), à la place Dauphine par erreur, à la place des Vosges et au jardin du Luxembourg. Nous avons découvert le mur des Je t'aime, une libraire sympathique qui a accepté de se prêter au jeu à la librairie Anima au 3 rue de Ravignan dans le 18è, avons eu plein de bonnes idées, quelques ratés, une indifférence coupable à l'égard de pompiers sexy, mais surtout beaucoup de moments de rire avant d'en terminer avec les épreuves.

 

Comme nous sommes très modestes, nous avons préféré laisser la victoire finale à l'équipe des Joffrey de Peyrac (notre diagnostic de départ se révélant donc au passage faux à 100%).

Nous avons fièrement obtenu des prix pour les défis insolites (en gros, tout ce qui demandait peu de culture mais une grosse capacité à faire n'importe quoi: de là à en tirer des conclusions...). Enfin quand je dis peu de culture, nous avons quand même remporté le prix du meilleur quatrain d'alexandrins en hommage aux surréalistes (grâce à Celsmoon). Mais bon, pour le reste, nous nous sommes laissées aller. Ainsi, pour la photo de concurrents en personnages littéraires, notre sens du décalage l'a emporté avec un hommage à Fruit Basket. Pour la photo du sosie d'écrivain, notre choix s'est porté sur un auteur à l'oeuvre assez inégale mais qui a le mérite d'avoir la plus longue carrière, le bien nommé Anonyme, ce qui nous a placé en tête, à égalité avec Jules Renard enfant. Enfin, nous avons obtenu le prix de la meilleure quatrième de couverture d'un roman de chick-lit (grâce à Magali et Amy).

 

Dommage que Celsmoon et Virginie n'aient pu assister au dîner tout à fait sympathique avec distribution de SLAT (Sacs à Livres A Transporter) fabriqués maison par WonderFashion et sa soeur, et emplis de livres, comme par hasard.

J'ai été ravie de mettre des visages sur des noms ou des pseudos même si je n'ai pas eu beaucoup l'occasion de parler avec les autres groupes. Bladelor, Brize, Hydromielle, et bien sûr, le club des whomaniaques, Fashion (à qui je pardonnerais presque les quelques touches de rose du SLAT et le rappel douloureux d'un certain jeune acteur au charisme d'huître), Karine (qui a la même voix que sur son blog, si si, c'est possible) et Yueyin (grâce à qui j'ai pu exhiber un certain badge clignotant Union Jack trop d'la balle).

 

Merci à l'équipe Rochester grâce à qui j'ai passé une excellente journée et aux Magnificent six organisatrices Amanda, Chiffonette, Emeraude, Fashion, Stéphanie et Tamara dont seule la perversité peut égaler le glamour.

 

Et merci à ceux sans qui nous ne serions rien, le huitième homme, en quelque sorte, les liens qui sont restés à l'écoute de nos énigmes tordues et qui sont restés aussi motivés que nous jusqu'au bout. Merci donc à Lamousmé (et son père), à Solenn (pour la fulgurance du jour) et Sophie (que je ne connais pas) pour leur efficacité ainsi qu'à Joseph Vebret et son livre magique.

 

* Pas encore totalement remise, je fais ce que je peux pour les titres!

Rédigé par Isil

Publié dans #Brèves de blog

Commenter cet article

Cryssilda 10/06/2009 09:59

Comme le rose est ton ami, je ne peux pas resister! Bon l'année prochaine faudra prévenir les organisatrices qu'on ne se parle plus... parce que bon, après on est obligées de faire des trèves et de se reparler... quoi qu'il parait que je suis en 'mute' maintenant?  Chuis une incomprise! Je voulais juste que vous ne ratiez pas votre réveil moi pour cette belle journée ensoleillée!

Isil 10/06/2009 10:38


Tu sais qu'il y a une touche pour effacer les messages. Je peux appuyer dessus par erreur ;-) D'ailleurs, tu vas rester en mute un bon moment après ça.


Celsmoon 10/06/2009 08:34

le rose est ton ami, le rose est ton ami, le rose est ton ami :)

Isil 10/06/2009 10:37


Non non non! Je suis rosophobe et puis c'est tout ;-)


Leiloona 09/06/2009 14:10

Ah ça y est, j'ai compris en cliquant sur le lien.

Isil 10/06/2009 10:36


Eh oui


Leiloona 09/06/2009 14:09

Un livre magique ? Han, dis-moi tout !

Isil 10/06/2009 10:35


Eh bien un livre qui peut répondre aux questions sur les couleurs de la Pléiade, le repas
lors de l'attribution du prix Goncourt et tant d'autres choses encore, c'est forcément un livre magique, non? ;-)


Karine:) 08/06/2009 22:13

Comme ca, je parle comme j'ecris (point d'interrogation a inserer...  je ne le trouve pas sur le clavier!)J'aurais moi aussi aime te jaser davantage...  d ici la; va falloir se contenter de hails plus ou moins hysteriques!  Qui sait, peut etre aurons-nous a nouveau l'occasion de nous croiser en France... ou au Quebec, sait_on jamais!!

Isil 08/06/2009 22:19


Je t'assure que tu as la voix que j'imaginais quand je te lisais. Finalement, cette rencontre ne va rien changer si ce n'est que maintenant je mettrai un visage en
plus.

C'est sûr que j'irai au Québec un jour alors pourquoi pas. En attendant des mails  sympathiques, hystériques ou pas seront bien agréables quand même.

Bon voyage et j'attends tes impressions avec impatience.