Tag, tag, tag, le retour

Publié le 8 Mai 2009

Après ma vie en musique, voici la suite du multi-tag que Lou m’a infligé. Il s’agit de faire six révélations sur moi et attention, vous vous préparez à découvrir des choses palpitantes.

 

1) Certaines avouent aimer les films romantico-daubesques. Je fais mon coming-out : moi aussi j’aime les nanars, ces films de genre qui font rire sans le faire exprès ou alors au centième degré. Mais ce sont les nanars OGM que j’aime le plus. Qu’est-ce qu’un nanar OGM ? Voici le portrait robot type : un savant (ou le gouvernement américain car le nanar est généralement américain) crée volontairement (ou pas) un monstre à partir d’une espèce existante (enfin plus ou moins, le nanar aime bien les dinosaures et autres bêtes disparues ou mythiques). En version réussie, ça donne "La mouche". En version nanar, ça donne « Python » (celui là, c'est un concentré de nanardise) ou « Sharkman »… Toute espèce animale (voire végétale) est potentiellement possible, de la fourmi à la baleine (même la tomate et la moussaka ont été tentées). Ce qui est formidable en général dans ces films (en dehors du fait qu’ils aient obtenu un financement), c’est le jeu des acteurs (des gros bourrins bodybuildés au charisme d’huître et avec des dialogues dignes de JCVD, des blondes à forte poitrine qui hurlent de façon très spectaculaire à défaut d’être convaincante et de la chair à bestiaux transgéniques qui est bien la seule à ne pas comprendre dès la première minute qu’elle va se faire croûter avant la fin). Les effets spéciaux à petit budget sont importants aussi et un nanar ne serait rien sans son doublage raté. Mon préféré du genre, je crois que c’est une histoire de babouins mutants sur une île. J’ai oublié le titre mais les babouins, il fallait oser ! C’est complètement ridicule. D’ailleurs, c’est peut-être même plus un gros navet qu’un nanar mais le choix des bêtes est tellement idiot que déjà c’est drôle.

Le meilleur nanar de tous les temps n'est pas un OGM mais un film de SF mais il demanderait un article à lui seul tellement il est au-dessus (ou au-dessous, c'est selon) de tout. Un bon nanar avec des copains (la solitude est peu propice à l’appréciation du nanar à sa juste valeur) et une réserve de bière, c’est l’assurance d’un bon moment.

Attention, Mammouth (un mammouth décongelé par une météorite qui tombe pile sur le museum parce qu’en fait c’est un GPS utilisé par des aliens pour nous envahir !), malgré un magnifique Mammouth tout-nase-qui-fait-même-pas-peur très nanardesque et un superbe « on ne naît pas héros, on le devient » dit par une femme agent du FBI qui parle javanais et langue des signes (il y a aussi une obscure histoire de main coupée qui bouge) est au final assez décevant et est juste ce qu’il semble être, très nul.

 

 

2) J’ai des théories crétines mais très développées sur tous les sujets sans intérêt (ben oui, il n’y a pas que les soubresauts de l’économie mondiale dans la vie), de la perversité chez le vampire centenaire et puceau de « Fascination » (salut à Lamousmé et aux clients fidèles de Neverland), au complot mondial des producteurs de thé qui ont créé les cafés Starbucks (c’est la seule façon d’expliquer ce crime contre le café – je vous préviens, au grand Nuremberg de la torréfaction, je témoignerai).

 

3) À l’adolescence, on est capable de tout. Même d’aimer ça (attention, c’est à peine soutenable) : 

 

 

 

4) À la même période, j’étais aussi fan de ça :

V c’est le glamour façon années 80. Je ne ratais pas cette série de SF dans laquelle des zitis venaient pacifiquement pour nous aider dans leur costumes de moines bouddhistes. Enfin c’est ce qu’ils disaient. Mais bien sûr un peuple qui choisit de porter un uniforme aussi laid et des coiffures aussi improbables ne peut pas être gentil. Et leur passion pour les souris n'était pas tout à fait désintéressée.

Au bout d’un moment, c’est vraiment devenu n’importe quoi mais la mini-série initiale était bien faite.

 

5) Attention, je ne suis pas une véritable LCA : je suis incapable de boire du thé (sauf le thé tibétain – et encore - mais ça, c’est une autre histoire), je ne jure que par le café (Luigi est mon meilleur ami et M. Starbucks mon ennemi juré) et les chats ne m’intéressent pas du tout. Mes parents en ont deux qui s’appellent le chat et le chat vu que j’ai oublié leurs noms et ce, malgré le fait qu’ils soient de sexe féminin (de toute façon, ils répondent tous les deux systématiquement à n’importe quel nom, ça marche aussi avec « balayette » ou « pschitt citron », j’ai testé).

 

6) J’ai une révélation très importante, attention, prenez des notes. Il ne faut pas mettre une barquette directement du micro-ondes sur le tapis de souris. Le mien a rendu l’âme sur l’autel de ce tag. Je ne suis pas faite pour la geekitude. Je vais donc continuer à manger sur une vraie table, dans des vrais couverts.

 

A suivre...

Rédigé par Isil

Publié dans #Brèves de blog

Commenter cet article

trillian 14/05/2009 19:04

J'adorais et j'adore toujours d'ailleurs la série V même si comme tu le dis la première mini série est de loin la meilleure. Je croyais être une des rares personnes au monde à détester starbucks, moi aussi je déteste boire leur café, je trouve qu'il n'est pas bon du tout (mais moi par contre j'aime bien le thé!).

Isil 14/05/2009 20:45


Aimer le thé n'est pas une tare, je connais des gens très biens qui aiment le thé :-D J'en connais une ou deux autres qui n'aiment pas Starbucks (enfin plutôt une que
deux ) On devrait peut-être voir si sur
Facebook, il n'y a pas un groupe qui s'appelle "Starbucks ça craint" pour nous inscrire ;-)


yueyin 13/05/2009 10:08

en même temps il préfère le café dans une petite tasse avec rien dedans beurk !!!!!

Isil 13/05/2009 11:01


Oui donc, il aime le café, tout simplement :-) Peut-être pas si transgénique que ça finalement ;-)


yueyin 12/05/2009 22:19

au fait j'oubliais, mon tendre et cher écoute TOUJOURS les vrp (et encore t'as pas mis je voudrais être un nain, sa chanson fétiche) et trouve TOUJOURS que Diana est le summum de la sexytude... (soupir)

Isil 12/05/2009 22:37


Heu, il ne serait pas issu d'une expérience d'un savant fou ou du gouvernement américain?


yueyin 12/05/2009 22:16

comment pas de starbuck, on peut peut être s'arranger, tu signes une pétition avec moi pour que starbuck déménage une de ses officines de paris à toulouse... ça te fera de l'air et moi j'aurais mon cafééééé grand comme j'aime avec des trucs dedans :-))))sinon moi j'aime toutes les daubes quand elles sont (involontairement ou non) drôles... romantiques, tueuses ou superhéroiques voire catastrophiques mais j'ai peur des grrosse bêtes même dans les daubes (j'ai faillit avoir peur du trex de la nuit au musée c'est dire :-)))alors une soirée daubes, théories, bières avec fash peut être :-) ? j'ai toutes les catégories de théories en stocks, improvisées, imprevisibles, irrépétables (car perdues en route) mais aussi quelques unes qui durent (voire que je répète il parait...) :-))))

Isil 12/05/2009 22:35


Je suis malade rien qu'en lisant "grand avec des trucs dedans" Bizarrement, j'ai du mal avec
les daubes SF (sauf LA daube Sf ultime qui là est un monument tellement incroyable que c'en est poétique) ou de super-héros (déjà, je ne suis pas accro aux super-héros). Je n'arrive pas à prendre
au sérieux les monstres des daubes je dois dire, surtout quand on voit un bras qui dépasse du (gant de toilette) chat tueur.

Ah oui, les théories fumeuses vont et viennent. J'en suis à ma troisième sur Starbucks et bien sûr j'ai oublié les premières. Une soirée daube/théorie, ça c'est une perspective de soirée réussie
surtout avec de vraies pros :-D


Ankya 11/05/2009 07:53

Le coup de pshit citron est fandard !!!Sinon, moi aussi je regardai V :)

Isil 11/05/2009 08:59


Eh eh comme tous ceux qui étaient en âge je pense.