Le songe d'une nuit d'octobre - Zelazny

Publié le 28 Avril 2009

Le songe d’une nuit d’octobre

De Roger Zelazny

Titre original: A night in the lonesome october

Première parution: 1993

Edition J’ai Lu

253 pages

 

Quatrième de couverture : Ce sera pendant l'horreur d'une profonde nuit, la dernière d'octobre. La lune sera pleine. On a un mois pour préparer le Jeu. Pour collecter les outils, déjouer les plans de ceux de l'autre camp, trouver l'endroit magique...L'enjeu est de taille : si ce sont les ouvreurs qui gagnent, alors les Anciens Dieux reviendront, et je ne vous dit pas la catastrophe !

     Moi, Snuff le chien, je vous assure que je ne chôme pas. Entre mes rondes et les informations que je dois récolter, j'estime que je fais bien mon boulot. Notez, la chatte grise se débrouille bien aussi. Mais de quel bord est sa maîtresse ? That is the question...

     Quand Jack l'éventreur, Dracula, Raspoutine, Frankenstein et quelques autres s'affrontent - chacun aidé d'un compagnon à poil ou à plume-, on peut s'attendre à tout ! Surtout par une nuit de pleine lune ...

 


          Les joueurs de cet étrange Jeu ont un mois pour préparer leurs armes, réunir les ingrédients nécessaires et éventuellement, savoir qui sont les autres joueurs et dans quel camp ils se situent. C’est cela qui fait l’essentiel de la trame du roman. Le point culminant du Jeu qui concerne surtout les personnages en général issus de la littérature fantastique est vite expédié à la fin du roman. En effet, ce sont les préparatifs vus du point de vue d’un animal. Le narrateur est donc Snuff, le chien de Jack l’éventreur qui, dans ce récit, n’est pas un criminel sanguinaire mais une sorte de magicien. Il faut bien dire que c’est Snuff qui fait le plus gros du travail pendant les 30 nuits qui précèdent l’étape ultime du jeu. Il va à la pêche aux renseignements et parfois espionne ou échange des informations avec les compagnons des autres joueurs.

En effet, chaque joueur a un compagnon qui le caractérise. L’intérêt du roman, c’est justement ça. Le plaisir réside dans le fait que les personnages issus de la littérature fantastique ne sont pas nommés dès le début. C’est au lecteur de le deviner, grâce à leur description ou à l’animal qui les accompagne. Pour certains, c’est évident mais pour d’autres, on met un peu plus de temps. La caractérisation des animaux est très réussie et réserve quelques surprises. J'avoue que j'étais un peu sceptique sur l'intérêt d'avoir des annimaux comme personnages mais ils sont très convaincants finalement.


Le songe d’une nuit d’octobre est un roman très léger dont l’histoire nous est narrée avec une certaine dose d’humour, parfois morbide. Bref, c’est une petite lecture courte mais très agréable qui me réconcilie avec Zelazny dont je n’avais lu que le premier tome d’Ambre qui ne m’avait pas convaincu.

 

Merci Yueyin.

Rédigé par Isil

Publié dans #Planet SF-fantasy-fantastique

Commenter cet article

Nanne 01/05/2009 21:42

Je crois que l'on va se battre pour le trouver, celui-ci ! Il va me falloir de la patience pour l'obtenir, mais j'ai très envie de le lire. L'histoire me tente beaucoup ...

Isil 02/05/2009 09:35


C'est vrai que j'ai fait tous les sites d'occasion avant de quémander mais parfois, il suffit d'un coup de chance. Bonne chasse alors.

Edit: Fashion en fait un livre voyageur. C'est beau la solidarité LCA :-)


Laetitia la liseuse 01/05/2009 10:52

Ben en fait le problème du mail est le même sur tous les blogs d'OB. ça doit être pareil pour le mien mais comme je ne m'envois pas de commentaires  je le remarque pas. En cliquant sur Se souvenir de ces informations, il ne garde en mémoire que mon nom et mon site.

Isil 01/05/2009 11:31


J'ai testé, je n'ai aucun problème. Sur le tien non plus d'ailleurs. C'est bizarre. Ca m'a fait ça sur certains blogs et même j'ai dû retaper toutes mes coordonnées
mais maintenant ça va. Les mystères d'O-B sont impénétrables.


Laetitia la liseuse 01/05/2009 08:42

c'est marrant parcequ'en lisant ta chronique, j'étais entrain de penser comme toi. J'étais plutôt sceptique sur le rôle des animaux. et puis je lis la suite et là je me dis que finalement ça pourrait être sympa. et puis retrouver Jack, Dracula, Frankenstein réunis, ça doit être joyeux tiens ! ^^ça m'énerve la nouvelle fonction des commentaires d'overblog. Il faut toujours que je retape mon adresse mail. Il la garde pas en mémoire.

Isil 01/05/2009 10:23


Les personnages apparaissent finalement plus au travers des dialogues des animaux qu'en personne, à part Jack. Mais il y a une scène notamment où on assiste à un troc
morbide qui est très réussie.
Tu dois retaper ton adresse à chaque fois chez moi? Je ne vois pas trop comment régler le problème. Je m'attaque à la bête dès que possible.


Virginie 30/04/2009 18:00

Oh c'est nul de parler de livres qui sont épuisés... Bon je sais, ça vient de quelqu'un qui ne lit que des livres pas encore traduits en français, mais quand même;o)

Isil 30/04/2009 18:38


Tant que tu ne parles pas de livres qui sont en tchèque ou en ouzbèque, je n'y vois pas d'inconvénient ;-)


Celsmoon 29/04/2009 11:59

Boouuuhh tu m'as effectivement piégé :)  Impossible de le trouver même sur les sites d'occaz ! Je vais voir dans ma bibliothèque !

Isil 29/04/2009 12:47


J'aurais peut-être dû préciser dans l'article. Je l'ai quémandé car en effet, je ne l'avais pas trouvé d'occasion.