Fendragon - Hambly

Publié le 6 Mars 2009

Fendragon

De Barbara Hambly

Titre original: Dragonsbane

Première parution: 1985

Edition Points

361 pages

 

Lorsque Gareth, jeune envoyé du roi, trouve le dernier chasseur de dragon en vie, il est déçu. John Aversin, Ce Fendragon, ne ressemble pas au héros chanté par les ballades. Mal habillé, il est plus paysan que guerrier, il sait tout sur l’élevage du cochon, il cite de vieux érudits de livres antiques et surtout, il a une maîtresse, Jenny Waynest, sorcière aux pouvoirs limités. Mais un dragon terrorise les gens du roi et John accepte d’aller combattre le dragon en échange de l’aide du roi.

 

Quatrième de couverture : " Je suis Morkeleb le Noir. Je ne suis et ne serai l'esclave de personne, encore moins d'une femme humaine. "

Lorsque Jenny Waynest, compagne du Fendragon des légendes, accepte d'accompagner l'amour de sa vie vers les terres du Sud où l'appelle son Roi, elle ne sait pas ce qui l'attend: les intrigues vénéneuses de la magicienne Zyerne, le souffle brûlant du plus sombre des dragons, mais aussi le feu dévorant d'une passion séculaire - la douleur, le renoncement et la mort.

"De la fantasy épique de tout premier ordre. " Publishers Weekly

Comparée par les critiques à J.R.R. Tolkien et H.P. Lovecraft, Barbara Hambly nous offre avec Fendragon une fresque intense et magistrale.

 


Sur une trame de fantasy classique, Barbara Hambly - auteur dont j’adore la série policière mettant en scène un esclave affranchi, Benjamin Janvier – a réussi avec brio à utiliser les clichés du genre tout en les détournant habilement avec une petite dose d’humour. Vaincre un dragon ne se fait pas avec élégance. Il n’y a que le jeune Gareth, bercé d’illusions par ses ballades qui pense qu’il y a de la noblesse là dedans.

La véritable héroïne de ce récit, c’est Jenny. C’est le personnage le plus approfondi et le plus intéressant. Elle se pose des questions sur ses choix. En devenant la maîtresse de John, elle a négligé son apprentissage de la magie, mettant des limites à ses ambitions. Elle va être confrontée à ses doutes et ses contradictions lors de son aventure.

L’histoire en elle-même est passionnante. Le dragon n’est pas le seul ennemi : John et Jenny vont se trouvés mêlés aux intrigues de la Cour. Il y a suffisamment de rebondissements pour que l’on suive les aventures de nos héros avec grand plaisir jusqu’au bout.

Un excellent roman de fantasy, agréable à lire et profond.

 

Ce roman m’a fait penser au conte de J.R.R. Tolkien, Le fermier Gil de Ham, qui exploite et détourne lui aussi de manière très réussie le thème de la chasse au dragon. C’est une œuvre de la littérature jeunesse que j’aime beaucoup et que je relis régulièrement.



Maillon n°2 :

choix de Fashion

Rédigé par Isil

Publié dans #Planet SF-fantasy-fantastique

Commenter cet article

Leiloona 27/11/2009 16:14


Quant à moi, j'ai vraiment eu du mal à me plonger dedans ... mais je l'ai terminé. Et finalement j'ai bien aimé le thème développé à la fin !


Isil 29/11/2009 02:13


Bravo! Tu craignais la fantasy si je me souviens bien. La toute fin est peut-être ce qui m'a le moins plû (l'éternel sacrifice de l'ambition à l'amour, ce n'est pas
mon truc) mais j'aime le thème, ça c'est sûr :-)


hélène 20/11/2009 13:28


Tout à fait d'accord, c'est un excellent roman d'introduction à l'heroic fantasy. Je le relis souvent avec plaisir, les relations complexes entre Jenny et le dragon, notamment, sont une belle
trouvaille. Et il est bien traduit, ça c'est vraiment agréable car ce n'est pas toujours le cas, c'est le moins qu'on puisse dire ! C'est avec plaisir que j'ai appris sur ce blog que l'auteure
avait écrit deux autres livres avec ces personnages. Mais j'ai aussi appris qu'elle avait écrit des romans policiers mettant en scène un esclave affranchi du nom de Benjamin Janvier. J'en
essaierais bien un ! Bonne continuation.
Hélène


Isil 20/11/2009 14:42


Le premier de la série policière s'appelle "L'innocence de Janvier". C'est une évocation fabuleuse de la Lousiane des années 1830 avec les relations entre les Créoles,
les esclaves et les métis en plus de l'aspect policier. Ça se trouve assez facilement d'occasion car ce n'est plus édité.


Armande 10/04/2009 21:14

Je viens d'achever la lecture de "Fendragon" et je suis encore sous le charme de Jenny Waynest... Cette née-mage doit posséder de grands pouvoirs !

Isil 10/04/2009 21:33


Oui, en effet :-) J'attends de lire ton avis complet.
Et si tu as aimé Hambly, je te conseille un autre de ses romans, L'innocence de Janvier, un excellent policier (un esclave affranchi devenu chirurgien mène l'enquête en Lousiane au XIXème
siècle) qu'on ne trouve hélas que d'occasion.


chiffonnette 11/03/2009 22:16

Bon sang de bonsoir! C'est de plus en plus difficile de résister! :-)

Isil 12/03/2009 08:43


Et tu vas encore le voir passer plus de vingt fois sur les blogs Mais pourquoi résister?


Loup blanc 07/03/2009 20:55

Bonsoir Isil,Pour l'avoir lu et en avoir parlé sur mon blog il y a quelques mois, je confirme, un bien sympathique roman qui peut servir d'introduction a la Fantasy pour ceux qui ne sont pas familier du genre.Les rapports entre les personnages ne sont pas trop dans les clichés habituels.A tchao

Isil 08/03/2009 10:38


Tout à fait d'accord.