Little Dorrit - BBC 2008

Publié le 15 Février 2009

Little Dorrit

Produit par la BBC – 2008 – 452 min.
Réalisé par Dearbhla Walsh, Adam Smith, Diarmuid Lawrence
Scénario de Andrew Davies, d’après l’œuvre de Charles Dickens
Avec Claire Foy (Amy Dorrit), Matthew Macfadyen (Arthur Clennam), Tom Courtenay (William Dorrit), Judy Parfitt (Mrs Clennam), Andy Serkis (Rigaud)



Lorsque Arthur Clennam rentre en Angleterre après de nombreuses années passées à l’étranger, il s’intéresse au sort d’Amy Dorrit, couturière de sa mère, et au sort du père d’Amy, William Dorrit, un homme à la grandeur miteuse, emprisonné depuis de nombreuses années à la prison pour dettes de la « Marshalsea ».
Les tentatives d’Arthur pour aider les Dorrit révèlent comment l’ombre de la prison s’étend bien au-delà des murs, affectant la vie de beaucoup, depuis le collecteur de loyers Mr Pancks, la bavarde Flora Flinching, Merdle, le financier sans scrupules, les Barnacle du « Circumlocution office ».
Arthur découvre que, s'il est possible de s'élever jusqu'au sommet de la société londonienne, il est aussi possible de retomber. Et où la résolution du mystère qui entoure le passé trouble de sa famille va-t-il mener Arthur et la famille Dorrit?




En anglais seulement (avec l’option sous-titrage en anglais)    

     Little Dorrit est une mini-série en quatorze épisodes, adaptée du roman de Charles Dickens. Le premier épisode dure une heure et les autres trente minutes. C'est un format qui met bien en valeur l'aspect feuilletonnant des éditions d'époque et qui permet d'accrocher le spectateur à chaque fin d'épisode.
 
     Le scénario est très fidèle au roman. Seuls certains personnages ont été étoffés, comme John Chivery, le gardien de prison amoureux d'Amy. On peut simplement reprocher une narration trop linéaire qui donne tous les éléments de l'intrigue au fur et à mesure et qui enlève donc un peu de suspense. Dans le roman, une partie ne laissait aucun indice et tout était résolu dans les derniers chapitres. Là, on sait par exemple tout de suite comment Rigaud se retrouve directement mêlé à l'histoire. Les acteurs sont dans l'ensemble excellents. Claire Foy est parfaite, elle parvient à rendre attachante un personnage effacé, tout en nuances. Matthew Macfadyen, avec son air de chien battu, est un très bon Arthur. On perçoit la différence d'âge entre les deux personnages sans que cela soit trop agressif pour le spectateur d'aujourd'hui. Le duo fonctionne très bien. Tom Courtenay est un bon Mr Dorrit, qui montre aussi bien que possible les tics et les contradictions du personnage, capable d'affection mais d'une grande dureté dans le même temps. Sa paranoïa grandissante est également bien mise en scène. Les acteurs secondaires sont, comme toujours dans les productions de la BBC, très soignés. Seul Andy Serkis en fait trop. Il faut déjà s'habituer à son faux accent français (et à son faux nez) mais en plus, sa façon de tripoter toutes les femmes est insupportable. J'imagine mal un gentleman Henry Gowan accepter qu'un homme puisse toucher le visage de sa femme.

     La réalisation est un peu plate par moment, sans doute à cause de la fidélité à une oeuvre qui manque de l'exubérance habituelle de Dickens. J'ai beaucoup aimé les premiers et les cinq ou six derniers épisodes mais j'ai trouvé un moment de creux au milieu de la série pendant deux ou trois épisodes. Mes plus gros reproches pour cette adaptation, viennent des décors et des costumes, trop surchargés parfois. La prison est parfaite, de même que Venise et les demeures bourgeoises mais la décrépitude de la maison Clennam est trop accentuée et manque de nuances (même si cela s'explique à la fin de la série). Mais le pire, c'est le maquillage d'Emma Pierson, qui joue Fanny, la soeur d'Amy. Elle ressemble à une geisha, ou une petite actrice chinoise. C'est affreux. Mais que fait la brigade d'intervention contre le mauvais goût? J'aurais pu comprendre dans la première partie, où elle est danseuse, mais ensuite, lorsqu'elle sa situation sociale s'améliore, c'est grotesque.

     Malgré tout, j'ai apprécié l'ensemble et j'ai passé un bon moment, le positif l'emportant sur le négatif. Mais de la même façon que le roman ne sera pas mon Dickens préféré, cette série ne sera pas mon adaptation préférée.

Rédigé par Isil

Publié dans #DVD & Cinéma

Commenter cet article

longbournhall 12/06/2009 14:25

Waouh un period drama que je n'ai pas vu !!! Merci, je croyais avoir épuisé mon stock !^^longbournhall.over-blog.com

Isil 12/06/2009 15:09


Il y a beaucoup d'excellents period drama (j'en commente d'autres sur ce blog). Dickens fait partie de mes auteurs favoris donc je vois tout ce qui le concerne.


yueyin 16/02/2009 17:06

rrrrrrr dickens me fait un effet fou ces temps-ci ! J'ai hâte de la voir cette minisérie, même si ce n'est pas un chef d'oeuvre :-) (et tant pis pour les maquillage, à vrai dire je m'étais fait la reflexion pour la série p&p (pourtant excellente) ou je trouvait que le maquillage de Carolyne Bingley la faisait ressembler à un vampire de mauvaise vie !!!)

Isil 16/02/2009 18:43


Tiens, il ne m'avait pas choqué moi ce maquillage! C'est dire si celui de cette pauvre Fanny Dorrit est immonde, je n'arrive pas à comparer avec d'autres ;-))
N'essaie pas de faire croire que c'est Dickens qui te fait cet effet. Tu es démasquée depuis longtemps par ici :-) Le DVD part très vite.


Leiloona 15/02/2009 19:04

Warf ! Le commentaire de Fashion me fait bien rire ! Sinon je passe mon tour : s'il n'y a pas une version française sous titrée, je ne pourrais pas suivre. Dommage.

Isil 15/02/2009 19:55


Hélas, je sais qu'il y a si peu de probabilités qu'on les trouve un jour en France ces productions, que je les commande systématiquement dès leur sortie en DVD au
Royaume-Uni.


Karine :) 15/02/2009 15:48

Je vais commencer par lire le roman!  Et le commentaire de Fashion me fait trop rire!! 

Isil 15/02/2009 16:01


Il n'y a rien de mieux que l'écriture de Dickens de toute façon. Enfin, tu le sais! Pourquoi je me fatigue à écrire des évidences?! ;-)
Pareil pour le commentaire même si je n'ai pas vu le film, je me suis laissée dire que c'était spécial aussi.


Schlabaya 15/02/2009 15:27

ça existe en DVD si je comprends bien, ça ne passe pas à la télé ? Encore un roman de Dickens que je n'ai pas lu (sûrement un pavé ?) mais je comblerai cette lacune un jour ou l'autre !

Isil 15/02/2009 15:37


C'est passé à la télé anglaise fin 2008. Et c'est maintenant en DVD mais en anglais seulement. Il ne faut pas trop espérer
de traduction. Le livre est en effet un pavé.