Le Prestige - Priest

Publié le 9 Février 2009

Le Prestige

De Christopher Priest

Titre original: The Prestige

Première parution: 1995

Edition Folio SF

496 pages

 

 

Quatrième de couverture : Alfred Borden et Rupert Angier, deux prestidigitateurs hors du commun, s'affrontent dans un duel sans merci. Trois générations plus tard, au cours d'une enquête sur une secte, le journaliste Andrew Wesley fait la connaissance de Kate Angier. Elle lui révèle qu'il s'appelle en fait Andrew Borden et qu'une guerre oppose leurs deux familles depuis la fin du XXe siècle. Quand Andrew découvre le rôle exact joué par le scientifique Tesla dans toute cette affaire, sa vie en est bouleversée à jamais...



      La narration suit les points de vue successifs de différents personnages. On commence à l’époque contemporaine avec Andrew Westley, qui découvre le passé de sa famille biologique. C’est le récit de Kate Angier qui commence à mettre en place l’intrigue mais c’est la suite, avec les journaux intimes d’Alfred Borden puis de Rupert Angier qui deviennent absolument passionnants. Ils se répondent parfaitement puisqu’il s’agit de deux points de vue différents d’une même histoire et cela sans se répéter, c’est un tour de force.

     Priest est un grand illusionniste et son roman un formidable tour de magie. L’histoire, on en connaît le « truc » assez vite si on sait lire entre les lignes. La confusion volontairement entretenue par l’auteur dans la première partie, le récit d’Alfred Borden, est un exemple de la maîtrise parfaite de Priest. Et pourtant, l’auteur sait nous perdre en nous montrant autre chose, grand principe de l’illusionnisme, alors même que le récit n’est pas vraiment basé sur l’action. L’histoire est donc envoûtante, on a toujours l’impression qu’on va en avoir le fin mot à la page suivante mais elle nous embrouille toujours un peu plus.


     Cette histoire de duel professionnel qui tourne mal, qui devient de plus en plus personnel au fil des années, voire des générations, sur le thème du double, entre deux illusionnistes qui se haïssent alors qu’ils sont assez complémentaires, l’un excellent technicien, l’autre parfait showman, est brillante et merveilleusement menée, avec une subtilité rare. La science-fiction tourne un peu à la magie mais on lui pardonne bien volontiers ce mélange des genres car c’est tout simplement magnifique.

 

      Et en plus de cette histoire très prenante, très bien construite, l’écriture est excellente, très fluide, même en version traduite. A lire absolument, que l’on soit amateur de science-fiction ou pas.



« Aux frontières de la magie professionnelle gravitent quelques individus pour qui la prestidigitation n’est qu’un moyen facile de duper les naïfs et les riches. Bien qu’usant des mêmes accessoires et appareillages que les véritables illusionnistes, ils prétendent que les effets obtenus sont « réels ».

Leur position, c’est évident, ne se trouve qu’à un cheveu de celle de l’artiste qui joue sur scène le rôle du sorcier, mais cette imperceptible différence est essentielle. »

 

Reçu dans le cadre du Victorian Christmas swap. Merci Madame Charlotte.

Rédigé par Isil

Publié dans #Planet SF-fantasy-fantastique

Commenter cet article

InFolio 17/02/2009 19:59

J'ai "le monde inverti" sur ma PAL. J'écluse les livres qui pressent pour diverses raisons en ce moment, j'attendrai donc un peu pour celui-là, mais ce que tu viens de me dire de cet autre roman de priest va me motiver pour le remonter un peu dans le pile :D Et sinon, c'était un passage pour t'inquiquer que mon billet Ubik paraitra le 24 février ! Bises !

Isil 17/02/2009 20:02


J'espère que Le monde inverti est à la hauteur de celui-ci. Chouette!


lael 17/02/2009 05:30

Tu m'as tellement donné envie d'en savoir plus hier en lisant ton billet, que je me suis posée la question du film! je l'avais je me suis jetée dessus et je l'ai regardé hier aprem, j'ai bien aimé! je vais poursuivre avec la lecture!!!

Isil 17/02/2009 14:25


Le livre est encore mieux (le suspense est en plus un peu différent).


lael 16/02/2009 09:36

wahh j'ai adoré ce billet! je note! en fait je crois qu'il y a le film non??? je n'osais pas regarder ne savant pas trop à quoi m'en tenir et grâce à ton billet j'ai envie de lire le roman et de voir le film!!!

Isil 16/02/2009 14:54


Tant mieux, c'est le but. Et il y a en effet un film de Nolan avec Christian Bale et Hugh Jackman.


jumy 11/02/2009 10:55

J'ai bien envie de lire ce livre. J'ai lu ton billet un peu vite, du coup j'ai une impression de récit un peu emmêlé, mais ça me donne envie. J'adore surtout quand l'histoire est racontée selon plusieurs points de vue différents.Par contre, je débute en SF....j'espère que ce ne sera pas trop dur.

Isil 11/02/2009 14:05


Je crois que mon billet n'est pas très clair mais c'est un livre dont il est difficile de parler sans rien dévoiler. Je pense au contraire que c'est idéal pour
quelqu'un qui n'a pas trop l'habitude du genre. On est loin de la hard SF.


Manu 10/02/2009 21:59

Tu me donnes très envie de lire ce livre ! Allez hop, un de plus sur la LAL :-D

Isil 11/02/2009 08:35


Bonne future lecture!