La ferme des animaux - Orwell

Publié le 19 Octobre 2008

Animal Farm

De George Orwell

Première parution: 1945

Edition Penguin

95 pages

  

Mr Jones de Manor Farm est fainéant et souvent ivre. Le jour où il oublie de nourrir les animaux. Une rébellion s’ensuit, sous la direction de Snowball et Napoleon, les cochons. Faisant vœu d’éliminer toute iniquité au sein de la ferme, « Animal Farm » s’organise pour profiter à ceux qui marchent sur quatre pattes. Pourtant, comme le temps passe, les idéaux de la révolution sont corrompus puis oubliés… 

 


     J’avais 16 ans lorsque j’ai lu « Animal Farm ». C’était une lecture obligatoire, c’était en anglais et pourtant, j’avais déjà beaucoup aimé.

     Dans cette dystopie, Orwell explore les mécanismes qui mènent d’une révolution à une tyrannie. La masse des individus non éduqués suit sans réfléchir en se contentant de scander des slogans. Le récit est très efficace et on suit ce cheminement avec intérêt et dégoût. Tout y passe : propagande, manipulation, révisionnisme historique, hypocrisie du système où « certains animaux sont plus égaux que d’autres », la mégalomanie et la paranoïa du chef…

     Le style est assez plat, presque journalistique. Pas d’avis, peu d’émotion, aucune digression, Orwell se contente de donner les faits. Cela fait encore plus ressortir le côté satirique. C’est très réussi.

Rédigé par Isil

Publié dans #Planet SF-fantasy-fantastique

Commenter cet article

Luna 07/06/2011 11:26



J'adore ce livre, j'adore la façon dont c'est raconté : simple, sans détour, Orwell ne nous cache rien et c'est ce qui donne ce côté aussi horrible à ce livre.
On se sent totalement impuissant devant cette histoire, les personnages sont totalement aveugles face à ce qui se passe autour d'eux, mais ce serait la même chose pour nous si on était à leur
place... Je crois que c'est un livre qui rétablit la vérité qui nous remet à notre place : après l'avoir lu, plus personne ne peut dire "j'aurais été à leur place, je me serais battu"... Je crois
qu'après avoir lu "La ferme des animaux" on comprend réellement qui sont les victimes des régimes totalitaires, ce qu'il se passe et je crois que ça encourage notre respect pour ces gens qui
n'ont pas eu le choix, qui croyaient en leur liberté et qui ne l'ont jamais vue...
Je crois que c'est tout simplement un livre à lire.

D'ailleurs, si ça t'intéresse, je viens de publier mon avis sur ce livre sur mon blog...
Joli article, je reviendrais ;)
Bonne continuation !!



Christian 11/11/2008 20:54

Isil,

Merci pour votre accueil. Je viens, en parcourant les 3 premiers chapitres, de faire la comparaison des noms d'animaux, vous avez raison, ils diffèrent souvent. La voici :

Cochons :
Sage l'ancien : Old Major
Boule de neige : Snowball
Napoléon : Napoleon
Brille-babil : Squealer

Chiens :
Filou : Bluebell
Fleur : Jessie
Constance : Pincher

Chevaux :
Malabar : Boxer
Douce : Clover
Lubie : Mollie

Chèvre :
Edmée : Muriel

Âne :
Benjamin : Benjamin

Corbeau :
Moïse : Moses

La réponse à ma question initiale est certainement enfouie dans la mémoire de Jean Quéval. Il ne reste plus qu'à imaginer...

Dommage pour les Muriel, dirais-je ;-)

Isil 11/11/2008 22:42


Merci pour la collecte des équivalents. C'est très étrange, ces choix.


Christian 11/11/2008 10:21

Isil,

je viens de découvrir votre blog qui m'apparaît être une vraie caverne d'Ali Baba.

La Ferme des animaux de George Orwell je l'ai lu et relu il y a quelques années déjà dans sa version traduite par Jean Quéval. J'ai découvert, il y a peu, que la chèvre Edmée s'appelait Muriel dans la version originale (George Orwell qui aimait s'entourer d'animaux a eu une chèvre nommée Muriel, une photo en témoigne).

Je serais curieux de savoir pourquoi ce prénom s'est métamorphosé. Si vous avez une piste...

PS Je me suis déjà interrogé à ce sujet à haute voix ici : http://www.leoscheer.com/blog/2008/09/15/773-blog-du-journal-de-george-orwell-du-150938-30

Isil 11/11/2008 11:11


Bonjour Christian et bienvenue par ici. Je n'ai lu qu'en anglais donc je découvre que la chèvre a changé de nom. Il semble que ce soit également le cas pour d'autres
animaux, notamment "Old Major" devenu "Sage l'Ancien". Hélas, je ne peux vous aider, je n'en ai aucune idée. Mais si quelqu'un a une idée, je serai ravie qu'il laisse un commentaire ici. Parfois
les traducteurs ont des idées bizarres, peut-être celui-ci ne voulait pas vexer les Murielle alors qu'il y a peu d'Edmée susceptibles de se plaindre d'être associée à une chèvre.


la nymphette 07/11/2008 09:31

Je me souviens du dessin animé, qui m'avait bcp marqué. En fait, c'est bizarre, je ne me souviens pas de l'histoire juste de l'empreinte laissée dans ma mémoire. J'ai voulu racheter le roman dans une nouvelle édition poche... je crois que je le ferais bientôt!

Isil 07/11/2008 09:36


Bonjour et bienvenue La Nymphette.
Je n'ai pas vu ce dessin animé. Cela m'intrigue. Si j'ai l'occasion... L'histoire n'est pas de celles que l'on mémorise parfaitement mais le terme d'empreinte laissée me semble en effet
correspondre à ce qui m'en restait aussi.


Cécile 26/10/2008 18:24

Il est dans ma PAL. J'ai adoré, lu et relu "1984" alors il faudrait que je me plonge dans celui-ci.

Isil 29/10/2008 11:03


Je veux relire "1984" aussi. J'en garde un bon souvenir mais un peu confus.