Titus d'Enfer - Peake

Publié le 1 Octobre 2008

Titus d’Enfer
La Trilogie de Gormenghast tome 1

De Mervyn Peake

Titre original: Titus Groan

Première parution: 1946

Edition Phébus Libretto

502 pages

  

Le gigantesque château de Gormenghast est la propriété des comtes d’Enfer. Il y a là, le mélancolique Lord Tombal, 76ème comte d'Enfer, son épouse Gertrude qui ne s’intéresse qu’à ses oiseaux et à ses chats, sa fille Fuchsia, jeune fille de 15 ans, solitaire et sauvage, son fils Titus, le 77ème comte qui vient au monde au début de l’histoire, Cora et Clarisse, les sœurs jumelles de Lord Tombal. Les serviteurs sont tout aussi étranges que les maîtres du château. Cette famille est soumise aux rituels ancestraux, sauvegardés par Grisamer le maître des cérémonies. Finelame, un jeune et ambitieux marmiton de 17 ans s’échappe des cuisines et grâce à sa ruse, réussit à s'introduire dans l'entourage du comte. Il va tout faire pour devenir indispensable… 

 

Quatrième de couverture : Premier roman de la célèbre " Trilogie de Gormenghast ", où Mervy Peake (1911-1968) invente un univers de fiction aussi étrange, aussi inquiétant que celui de Tolkien - une large dose d'humour féroce en plus... Une vaste métaphore de l'humaine condition, picaresque et irrévérencieuse à souhait, qui fit se récrier d'aise Grahame Greene... et comparer Peake à Rabelais, Swift, Powys - rien de moins. 

 


Comment trouver les mots pour exprimer ce que j’ai ressenti en lisant ce roman fantastique ? J’en suis incapable, je ne peux que dire que j’ai beaucoup aimé, ce qui n’est pas, j’en conviens volontiers, un argument très valable ou particulièrement intéressant. Pourquoi j’ai aimé ? Parce que…

Titus d’Enfer ne pouvait être écrit que par un anglais. Cette folie, ce côté « over-the-top » (la bataille épique entre Lenflure, le gros cuisinier, et Craclosse, le serviteur squelettique est un grand moment) se situent dans la tradition britannique et parfois, les personnages m’ont eu l’air tout droit sortis de l’univers de Dickens. En effet, il faut peu de mots à l’auteur pour arriver à décrire un personnage, au-delà de son physique, par son attitude, sa façon de parler… C’est parfois délirant mais si délicieux, fascinant même. Il faut être capable de se laisser glisser dans cet autre monde, à la fois irréel (l’ordre de grandeur est chamboulé avec ce château gigantesque qui semble vivant, qui est le personnage principal de cette histoire) et tellement ancré dans le réel (les personnages sont si humains). Parce que en fin de compte, c’est bien de l’humain que parle ce roman, à travers une galerie de personnages archétypaux : Tombal, le 76è comte d’Enfer, mélancolique se raccrochant à des rituels immémoriaux dont la signification est perdue, Gertrude, sa femme, insensible à tout sauf à ses oiseaux et ses chats, leur fille Fuschia, solitaire qui se réfugie dans un vieux grenier, le docteur Salprune, sa sœur Irma (tellement « lady ») et tous les autres. C’est un monde clos, qui ne s’ouvre au monde qu’en de rares occasions. Et même à l’intérieur du château, seuls les cérémonials poussent les gens à se réunir. Tous vivent assez isolés finalement.


        
Il ne faudrait pas croire pour autant que ce roman soit difficile d’accès, hermétique ou ennuyeux. Ce n’est pas le cas du tout. Au contraire, le roman parvient même à nous faire ressentir l'ennui des personnages sans que cela ne le soit pour le lecteur. L’écriture en est belle et semble couler de source. Le fantastique et l’outrance sont assez légers finalement, même s’ils sont marquants et l’humour est bien présent. Mais surtout, l’intrigue, quoique simple, est tout à fait passionnante à suivre. Le machiavélique Finelame parviendra-t-il à atteindre son but? La fin laisse en suspens certains aspects de l’histoire qui se poursuivra dans « Gormenghast ». 
 

J’ai l’impression de ne pas posséder l’art de pouvoir exprimer toute la fascination que ce roman a exercée sur moi. Il faut le lire pour comprendre.


La Trilogie de Gormenghast:
1. Titus d'Enfer
2. Gormenghast
3. Titus errant

Rédigé par Isil

Publié dans #Planet SF-fantasy-fantastique

Commenter cet article

Caracole 21/09/2009 16:31

Si, si, ce message est parfait... C'est sans doute parce que j'ai aussi lu et adoré la trilogie, mais je suis d'accord avec chaque chose que tu ais dite. Bravo...

Isil 21/09/2009 21:56


Merci Caracole. Depuis, j'ai découvert que le mieux pour convaincre est encore de le prêter et ça marche :-)


Romanza 24/05/2009 13:09

Hey! Vu qu'il est dans ma bibliothèque maintenant, je n'ai plus d'excuse pour le faire languir! Mais peut-être vais-je attendre d'avoir les deux autres tomes pour tous les lire d'un coup!!!! En tout cas, merci pour ce bel avis!!

Isil 24/05/2009 17:44


De rien :-) Commence le premier  éventuellement mais en effet assure toi d'avoir au moins le deux parce que moi, j'ai été très frustrée de devoir attendre.


yueyin 06/10/2008 23:03

j'aime ta comparaison... je ne dors pas dans les armoires par conséquent je te l'emprunterai à l'occasion :-))) même sans référence à Tolkien, ton billet me suffit amplement pour avoir envie de le lire :-))) alors au diable les régimes je note, après tout ils les ont peut être à la bibliothèque... depuis que je n'achète plus j'emprunte à tour de bras... pauvre pal !!!

Isil 07/10/2008 08:31


Je compatis. Il faudrait pouvoir se faire interdire de librairie ;-)


yueyin 06/10/2008 22:26

mais pourquoi je ne le connais pas celui-là ? pourquoi ? après tant d'enthousiasme et un tel billet, moi qui vient de me promettre solennellement de ne plus m'acheter de livre jusqu'à ce qu'il ne m'en reste plus que 20 dans ma pal (pourquoi 20 hein pourquoi !!!) mais c'est terrible, affreux, enfin je le note toujours et je souligne dans la foulée...

Isil 06/10/2008 22:33


C'est vrai qu'il n'est pas très connu en France. Et pire pour ta pal, si tu lis Titus, t'es obligée de lire Gormenghast :o)
En revanche, ne te fie pas à la référence à Tolkien, il y a à peu près autant de points communs entre les deux qu'entre une armoire et un lit: les deux sont des meubles et les deux sont
utiles mais qui aurait l'idée de trouver un lien de famille entre les deux (sauf si on aime dormir dans des armoires auquel cas il est grand temps de consulter!)


Keltia 05/10/2008 14:55

J'aime beaucoup ce genre de livres et je découvre ton blog avec délice! Allez hop, un livre de plus à ajouter à ma liste à lire ;-)

Isil 05/10/2008 20:07


Bonjour et bienvenue Keltia. J'ai découvert ton blog il y a peu (avec l'article sur les bibliothèques) et tu es déjà dans mes flux mais je n'ai pas eu l'occasion de te
laisser de commentaire encore.