Glenravenne - Lisle et Bradley

Publié le 31 Août 2008

Glenravenne

De   Holly Lisle et Marion Zimmer Bradley

Titre original: Glenraven

Première publication: 1995

Edition Pocket

511 pages

 

Quatrième de couverture : La magie a disparu à Glenravenne ! Seule Aidris Alakan, magicienne cruelle et maîtresse absolue du royaume, dispose encore de pouvoirs. Mais elle les utilise pour faire régner la terreur parmi ses concitoyens, qu'elle offre en sacrifice, contre une jeunesse éternelle, à de sinistres entités maléfiques. Jayjay et Sophie sont deux amies d'enfance. A trente ans passés, leur vie sentimentale est un gâchis. L'une a vu sombrer son troisième mariage ; l'autre ne s'est jamais remise de la mort de sa fille. Le destin va pourtant les choisir pour devenir les héroïnes annoncées par les légendes de Glenravenne grâce à un guide de voyage magique. Leurs vacances vont très vite se transformer en lutte acharnée à travers un monde inconnu peuplé de créatures étranges. Un monde où certains voient en elles des magiciennes libératrices, et où d'autres leur souhaitent une agonie lente et douloureuse...

 

" La célèbre écrivaine du Cycle de Ténébreuse s'est alliée avec Holly Lisle pour nous offrir un nouveau délice à déguster avec plaisir. " Alain Grousset - Lire 

 


Pour une première rencontre avec Marion Zimmer Bradley, cette lecture me laisse perplexe. Ce roman reprend tous les clichés les plus éculés de la fantasy et ça se sent vraiment : un univers de fantasy, c’est toujours un peu moyenâgeux, allez hop, une chaumière, des toiles d’araignée au plafond, les toilettes au fond du jardin, ce sera toujours assez bon pour le lecteur, ajoutez-y un château et une forêt et le monde de Glenravenne s’arrête là ; des héroïnes ordinaires qui sont en fait des élues, la méchante est une caricature de méchante (à côté d’elle, Cruella Denfer est d’une sobriété monacale), etc… C’est donc souvent exaspérant mais étrangement, dans le même temps, ça se lit si facilement que les pages filent à une vitesse folle. Je l’oublierai probablement aussi vite que je l’ai lu, mais cette lecture a été suffisamment agréable pour que j’en tire un certain plaisir.

Une lecture facile (ça laisse du « temps de cerveau disponible »), légère et rapide, si on n’est pas trop exigeant.

 

Je vais laisser sa chance à Marion Zimmer Bradley parce qu’elle n’était pas seule mais j’espère que le reste de son œuvre possède un peu plus de profondeur.

Rédigé par Isil

Publié dans #Planet SF-fantasy-fantastique

Commenter cet article

choupynette 01/09/2008 20:35

De cette auteure, j'ai lu les brumes d'avalon et le trillium d'or, et j'avais trouvé cela pas mal. Mais c'était il y a des années...

Isil 01/09/2008 20:38


On m'a toujours dit beaucoup de bien des "Brumes d'Avalon" mais la fantasy arthurienne n'est pas ce que je préfère et comme il y a plusieurs tomes, je n'ai pas fait
l'effort.


lamousme 01/09/2008 17:40

rhaaaaaaaa nannnnnnnnn pas commencer la grande Marion avec celui là!!!!! tsssssss tsssssss t'aurais du me demander!!!! (et pis franchement c'est malin de m'envoyer un mail à la librairie pendant les vacances!!!! tssssss tssssss du coup la beuverie ....mais bon on va se rattrapper j'espere!!!) bisous ma poulette!!!! ;o)

Isil 01/09/2008 19:55


C'était un livre reçu lors du swap et puis j'en voulais un qui ne soit pas le début d'une série à suivre. Je veux continuer avec "La planète aux vents de
folie", à priori plus proche de ce que j'aime.

Au fait: Waouhhhhh!!!! T'es de retour!!!! (on voit assez que je suis contente là) Ben je me suis aperçue il y a 3 jours que je pouvais t'envoyer un mail via ton blog :-/ C'est pas grave, on pourra
aller se réchauffer au pub cet automne (euh peux-tu éviter le mot "beuverie sur ce blog qui essaie de garder un certain standing ;o))))))? )


hydromiel 01/09/2008 11:52

J'avais bien aimé ce roman.
Mais un peu moins la suite par contre.

Isil 01/09/2008 14:49


J'ai bien aimé aussi finalement (enfin je crois) mais pas au point de lire la suite alors....