Millenium 1 - Larsson

Publié le 3 Juin 2008

Millénium, Tome 1:

Les hommes qui n'aimaient pas les femmes

De Stieg Larsson

Edition Actes Sud ; 2006

574 pages



Quatrième de couverture : Ancien rédacteur de Millénium, revue d'investigations sociales et économiques, Mikael Blomkvist est contacté par un gros industriel pour relancer une enquête abandonnée depuis quarante ans. Dans le huis clos d'une île, la petite nièce de Henrik Vanger a disparu, probablement assassinée, et quelqu'un se fait un malin plaisir de le lui rappeler à chacun de ses anniversaires. Secondé par Lisbeth Salander, jeune femme rebelle et perturbée, placée sous contrôle social mais fouineuse hors pair, Mikael Blomkvist, cassé par un procès en diffamation qu'il vient de perdre, se plonge sans espoir dans les documents cent fois examinés, jusqu'au jour où une intuition lui fait reprendre un dossier. Régulièrement bousculés par de nouvelles informations, suivant les méandres des haines familiales et des scandales financiers. Lancés bientôt dans le monde des tueurs psychopathes, le journaliste tenace et l'écorchée vive vont résoudre l'affaire des fleurs séchées et découvrir ce qu'il faudrait peut-être taire. A la fin de ce volume, le lecteur se doute qu'il rencontrera à nouveau les personnages et la revue Millenium. Des fils ont été noués, des portes ouvertes. Impatient, haletant, on retrouvera Mikael et sa hargne sous une allure débonnaire, et Lisbeth avec les zones d'ombre qui l'entourent, dans -Millénium 2 - La fille qui rêvait d'un bidon d'essence et d'une allumette ; Millénium 3 -La Reine dans le palais des courants d'air.

 

Stieg Larsson, né en 1954, journaliste auquel on doit des essais sur l'économie et des reportages de guerre en Afrique, était le rédacteur en chef d'Expo, revue suédoise observatoire des manifestations ordinaires du fascisme. Il est décédé brutalement, en 2004, d'une crise cardiaque, juste après avoir remis à son éditeur les trois tomes de la trilogie Millénium. 

 


Je pensais que les trois tomes de Millenium n’étaient qu’une seule histoire mais en réalité, ils sont indépendants.

J’ai trouvé les cent premières pages assez laborieuses. Le portrait des personnages principaux et la sous intrigue sont intéressants mais trop longs. Et puis je dois avouer que le "name droping" dont l’auteur abuse et souvent maladroitement m’exaspèrent. C’est tout juste s’il ne nous donne pas le numéro de série de son ordinateur. J’ai cru lire une brochure publicitaire de l’ordinateur en promotion que je trouve toutes les semaines dans ma boîte aux lettres.

Lorsque l’intrigue commence vraiment, ça devient fascinant et je n’ai pas décroché jusqu’à la résolution de l’énigme. Elle n’est pourtant pas d’une originalité folle et ça me semblait évident mais je n’ai pas été déçue pour autant. Une fois encore, les cinquante dernières pages (résolution de la sous intrigue) m’ont parues longues et c’est un peu dommage après les trois cent pages trépidantes qui ont précédé.

 

Malgré tout, ça reste une lecture qui vaut le coup même si je ne trouve pas que ce soit aussi bon que du Mankell, pour rester chez les auteurs suédois. Cela faisait longtemps que je n’avais pris autant de plaisir  à la lecture d'un roman policier et je lirai la suite.

Rédigé par Isil

Publié dans #Livres - Policiers

Commenter cet article

dasola 19/07/2011 18:09



Bonsoir, roman culte par la force des choses. J'ai beaucoup aimé ce 1er tome qui se suffit à lui-même. Mais les deux suivants ne sont pas mal non plus. Bonne soirée.



Nicolas 08/11/2009 22:01



J'ai adoré ce premier volume, vraiment un excellent polar!



Isil 09/11/2009 15:57


Je n'ai pas adoré mais bien aimé malgré des défauts. D'ailleurs, je ne sais pas si je lirai
la suite.


Dom 20/08/2008 10:08

J'ai beaucoup aimé ce livre aussi. Comme toi j'ai trouvé les premières pages un peu poussives, mais l'intrigue est super bien faite. En tous cas, j'ai très envie de lire les 2 suivants. Par contre, je ne comprend pas pourquoi cette trilogie est devenue aussi mythique... sans doute à cause de la mort de son auteur). D'accord aussi pour Mankell. J'adore !

Isil 20/08/2008 19:59


Ah oui, je garde ma préférence pour Mankell, autant pour l'écriture que pour les intrigues et l'ambiance. Un excellent marketing a surement un peu joué aussi pour
Millenium au début et c'est les suédois sont à la mode peut-être. Non en fait ça m'intrigue aussi. Parce que finalement, je me rends compte que n'importe quel Mankell lu il y a longtemps m'a laissé
un souvenir plus fort que celui-ci.


yueyin 05/06/2008 22:12

Moi j'attends qu'ils soient dispo à la bibliothèque... ça finira bien par arriver quand tout le monde l'aura lu :-))))

Isil 07/06/2008 00:37


Oui dans une petite décennie! :o) Je pensais attendre la sortie poche mais on me l'a prêté alors j'en ai profité.


hydromiel 05/06/2008 14:29

Purée, j'ai l'impression d'avoir écrit tout ça à ta place lol
On a eu exactement le même ressenti lol

Isil 05/06/2008 19:39


Ah je me sentais bien seule. Je me sens mieux :o)