Les Celtiques - Pratt

Publié le 24 Mai 2008

Corto Maltese : Les Celtiques

De Hugo Pratt

Edition Casterman

104 pages



Quatrième de couverture : Corto Maltese appartient à cette lignée de héros que l’on retrouve dans les épopées celtes antiques, qu’elles soient irlandaises, galloises ou bretonnes. Il participe à des actions fantastiques, rêve de ce qui n’existe pas, mais il agit dans un univers de formes et de signes dans lequel le réel et l’imaginaire sont confondus. Les événements, qui se déroulent pendant la Première Guerre Mondiale, se situent dans les territoires mythiques des exploits de Merlin et d’Obéron, de Morgane et de Banshee. 

 


Je suis une très grande fan d’Hugo Pratt et surtout de son héro Corto Maltese. Pendant mes études, j’ai lu et relu beaucoup de ses aventures mais j’en avais oubliées certaines, dont les Celtiques.

Cet ouvrage regroupe quatre histoires en rapport avec le celtisme, évidemment, mais toutes ne se déroulent pas en Irlande. Après une si longue pause, j’ai retrouvé Corto avec un peu d’appréhension (cela faisait plusieurs années que je n’avais pas lu de Corto Maltese car à l’époque je les empruntais à la bibliothèque), qui s’est finalement transformée en extase.

 

- Concert en O mineur pour harpe et nitroglycérine

L’histoire se déroule en 1917 en Irlande, où Corto Maltese prête main forte à l’IRA. C’est pour moi la partie la moins réussie car c’est trop court et les raccourci me semblent un peu trop évident. Elle aurait mérité d’être traitée en un seul album.

 

- Songe d’un matin d’hiver

Corto Maltese se réveille à Stonehenge pendant la Première Guerre Mondiale. L’histoire mélange le mythe et histoire. Il ne s’agit pas seulement de la lutte entre l’Angleterre et l’Allemagne mais aussi entre deux mondes fantastiques : Obéron et Merlin contre Valkyries et Niebelungen (ou Shakespeare contre Wagner). Le mélange aurait pu être assez ridicule mais Pratt a du talent et c’est un malin, sa conclusion est donc magnifique. C’est la partie que j’ai préférée.

 

- Côtes de nuit et roses de Picardie

Première Guerre mondiale toujours. Le Baron Rouge contre les troupes australiennes. Ici, Corto Maltese est plus spectateur. Ce sont les soldats australiens qui tentent d’abattre l’avion du Baron Rouge qui sont au centre de l’histoire.  C’est l’histoire la moins celtique mais la conclusion est formidable (où il est question d’Hermann Goring). Les absurdités des guerres ressortent merveilleusement.

 

- Burlesque entre Zuydcoote et Bray-Dunes

Après un spectacle donné pour les troupes, un crime est commis. Corto mène l’enquête pour sauver un ami. Ici, il y a quelques facilités (l’histoire d’hypnose est un peu faible) mais ça reste très agréable. Et quel plaisir de retrouver Caïn Grosvenore, déjà rencontré dans La Balade de la mer salée !

Rédigé par Isil

Publié dans #Livres - BD & illustrations

Commenter cet article

yueyin 29/05/2008 00:15

Les celtique c'est un de mes préférés avec les éthiopiques et... enfin les autres aussi ! Ma préférée c'est le songe d'un matin d'hiver mais la première est sympa aussi, une histoire récurrente (d'ailleurs je crois qu'elle est basée sur un fait réel)mais certains personnage sont attachant et ça demythifie un peu le gentil corto...
Mon mari voulait appeler notre fils Caïn (peut être en hommage à Pratt :-)) mais je n'ai pas voulu j'avais peur que ce soit difficile à porter ;-)

Isil 29/05/2008 08:56


Mon préféré c'est Ballade de la mer salée... et comme toi, les autres aussi. Je trouve que la première histoire aurait méritée un livre à elle seule car c'est une
histoire forte. J'ai été un peu frustrée de la voir si vite terminée (décidément, même en bd, les nouvelles me frustrent).
Caïn n'est évidemment pas le prénom le plus facile à porter et pour la référence à Pratt, ce n'est probablement pas la première à laquelle penseraient les gens :o) Et vous lui avez donné un prénom
classique finalement, genre Norbert ou Adhémar? ;o))


Algernon 25/05/2008 02:14

Ah ! Corto Maltese ! Je l'avais découvert à travers l'adaptation en roman. Je me suis ensuite jeté sur les BDs. Je devrais vérifier ma collection, il m'en manque certainement. L'album "Les Celtiques" n'éveille aucun souvenir. :/

Isil 25/05/2008 09:12


Et moi, je pensais l'avoir déjà lu, comme quoi! Je me suis d'ailleurs aperçue qu'il m'en reste encore à découvrir. As-tu lu "la Lagune des mystères" ou la "Jeunesse de
Corto Maltese"?
En revanche, je ne connais pas les livres. J'aime tant le dessin de Pratt que ça me manquerait, je crois.
Alors, je m'absente 15 jours et à mon retour tu as disparu, ce n'est pas bien ça! :(


lamousme 23/05/2008 13:06

ah oui tu es dans Corto maltese toi???? mouhahahahaha y'a ton ravitaillement qui t'attends ma belle!!! ;o)

Isil 23/05/2008 15:37


Ben quoi, je reste un peu en Irlande, c'est tout. Et puis chacun ses fantasmes!
Super, une semaine à tenir (c'est long une semaine) et j'arrive avec un grand cabas.