Irlande (3-17 mai 2008)

Publié le 26 Mai 2008

    Je reviens de l’ouest de Irlande la tête remplie de lieux et de souvenirs magnifiques : les péninsules de Dingle, d’Iveragh et de Beara, le Burren et le Connemara.

    Bilan de mon séjour : 2277 km en voiture (merci Murielle d’avoir souvent pris le volant !), des paysages sublimes, des moutons, une météo presque parfaite (une après-midi de pluie seulement et une chaleur "torride" en deuxième semaine), la conversion de ma copine Murielle à la bière Murphy’s et encore des moutons. Bon, il y a bien eu quelques déceptions, comme le fait que je n’aie bu que quatre bières différentes car on trouve toujours les mêmes partout, la surpopulation touristique (je n’ai d’ailleurs jamais autant entendu parler français pendant un voyage) dans certains lieux, qui entraîne des tas d’emballages qui traînent partout. Mais surtout, nous n’avons eu que peu de possibilités de balades à pied (surtout quand on voyage avec une "ovinophobe" et "bovinophobe"). Tout est facilement accessible en voiture mais il n’y a pas beaucoup de chemins si on ne pratique pas la grande randonnée, avec équipement adéquat. C’est pour cette raison que les routes sont encombrées par des irlandais qui y promènent chiens et enfants avec poussettes (sur des petites routes en sortie de virage, c'est toujours surprenant).
 

    Depuis l’aéroport de Shannon, nous avons immédiatement rejoint Tralee, où nous avons passé notre première nuit. Il est difficile d’y trouver un B&B le samedi soir, surtout sous la pluie. Nous avons dû nous rabattre sur une Auberge de jeunesse. Nous n’avons pas regretté car nous étions les premières à utiliser la salle de bain de la chambre 11 et ça sentait encore la peinture. Certes, nous avions vue sur un mur (on apercevait quand même l’enseigne d’une librairie) mais c’était très calme. Bref, les doubles sont dignes d’un petit hôtel de base. Et les pubs de la ville sont très agréables et le beef and Guinness stew du Kirby’s Brogue Inn est très bon.

Adresse: Castle Hostel, Castle Road, Tralee

Tel: 066-7125167 - www.castlehostel.ie



1- Péninsule de Dingle

    De Tralee, nous avons commencé notre exploration de la péninsule de Dingle. C’est reparti sur des petites routes à voie unique vers Brandon Point, au nord de la péninsule. Ça a été mon heure de gloire (on ne perd pas la main en six mois). Après un détour par Rough Point (sans grand intérêt à part notre première vue sur un beau rivage sur Brandon Bay) nous avons atteint Brandon Point, qui vaut le coup d’œil.
Brandon BayPéninsule de Dingle, Brandon Bay vers Rough Point

 Brandon Point, les premiers d'une longue série de moutons immortalisés par mon objectif.


    De là, nous avons passé le Connor Pass.
La route n’est pas large mais les gens qui s’arrêtent sur le premier petit parking sont plus dangereux que les voitures que l’on doit croiser, c’est donc plus impressionnant que difficile. Après le Pass, a une vue superbe sur les alentours (Baie de Dingle d’un côté et lacs en contrebas de l’autre) mais il vaut mieux se lester pour monter sur les collines (c’est si venteux que je n’arrivais pas à prendre une photo sans bouger). Il faisait beau mais le ciel était malgré tout voilé, ce qui rend les photos un peu ternes par rapport à l’original.

Connor Pass

 

    Dingle est tout près et de là, on peut suivre Slea Head Drive qui longe l’extrémité de la péninsule. C’est un des gros coups de cœur du voyage. Nous l’avons même suivie deux fois, le soir (avec la foule et la lumière tombante) et le matin (avec un temps magnifique, presque seules).

Slea Head et les murets de pierre qui s’avancent jusqu’au bord de la falaise sont spectaculaires et somptueux.

 


    En plus, les goélands y sont de vrais cabotins et posent facilement.

 

    Les premières difficultés de repérages ont commencé. Les panneaux sont seulement en gaélique et ma carte seulement en anglais parfois. Avec de l’imagination, on fait le lien entre Dunquin et Dún Chaoin mais parfois, c'est plus difficile.


Plage de Coomenole
La plage de Coomeenole

Slea Head Drive, Clogher Head

Clogher Head et les Three Sisters

    Le début de notre visite du patrimoine de l’Irlande n’est pas tout à fait à la hauteur des paysages. Il ne reste pas grand-chose du site de Reask à part ce bel exemple de pierre sculptée assez typique et l’une des plus vieilles "églises" du pays, Gallarus Oratory (construite en pierre sèche, c’est-à-dire sans mortier, comme la plupart des monuments) n’est pas très spectaculaire.
Gallarus Oratory 

    Dingle est une jolie petite ville aux devantures colorées où les pubs sont remplis de touristes mais l’ambiance y est bonne même si certains ont tendance à abuser de la musique « pour touristes ». La musique traditionnelle pendant quinze jours, ça finit par lasser.

Dingle

 Même les bébés s'intéressent aux pubs!

   
    Le centre se visite rapidement mais en suivant la baie, nous avons pu voir Fungie, le célèbre dauphin qui y a élu domicile, sauter hors de l’eau.
Je vous épargne ma photo qui aurait eu sa place dans les photos ratées. On y voit un minuscule aileron se dirigeant vers un petit voilier (façon Dents de la mer).

A Dingle, nous avons également eu une petite séquence nostalgie à l’épicerie où nous avons découvert sous l’étiquette « cuisine de France » tous les bons desserts de notre enfance. Ah les bons bagels, muffins et donuts de ma maman (enfin, je suis sûre qu’elle en aurait fait si elle avait su ce que c’est).

 

     Nous sommes reparties vers Tralee par la route principale, dans de jolis décors mais où il y a peu de possibilités d’arrêts.

     A Tralee, nous avons trouvé une excellente librairie perdue dans une petite rue cachée (Polymath), tout près d’un excellent pub, le Baily’s où nous avons enfin entendu de la musique folk irlandaise bien agréable à écouter.

 

2- Péninsule d’Iveragh

    Pour aller de Tralee à Cahersiveen, sur le Ring of Kerry (90 km), il nous a fallu sept heures (dont une à errer dans la campagne profonde, suite à une erreur d’aiguillage grâce à la signalisation si spéciale dès qu’on sort des grands axes). Les locaux sont très sympathiques. Ils sont bavards et mettent beaucoup de temps à nous dire qu’ils ne peuvent pas nous aider ou à nous envoyer dans la mauvaise direction.

 

    Bien sûr, nous n’avons pas choisi la route la plus facile (la route côtière) mais nous sommes passées par le Ballaghisheen Pass qui surplombe de beaux paysages sauvages. Là nous avons fait demi tour pour rejoindre le Lough Caragh, dont l’aspect sauvage est renforcé par l’impression de solitude.

Péninsule d'Iveragh, Ballaghisheen Pass

 Depuis le Ballaghisheen Pass

Péninsule d'Iveragh, Lough Caragh
Lough Caragh

    De là, on rejoint la route côtière qui mène à Cahersiveen
(si on ne se perd pas
complètement et qu’on ne se retrouve pas sur un chemin étroit moins large que la voiture qui devient caillouteux et qui mène à une épave de voiture au milieu de moutons dépenaillés ! La prochaine fois, j'emporte un GPS)
.
 

     A Cahersiveen, on peut aller se balader au pied du Ballycarbery Castle pour tomber nez à nez avec des vaches au milieu des ruines (mais ni fantôme, ni banshee, ni Leprechaun).

 

 

        Le Skellig Ring vaut aussi le coup. L’île de Valentia mérite un petit détour et surtout, la route qui monte de Portmagee jusqu’à un petit col d’où l’on peut admirer un superbe panorama sur la St Finan’s Bay et sur Portmagee, est peu fréquentée et agréable (Murielle a même pu s’y entraîner à passer les cols sur des routes à voie unique !).
 

Ile de Valentia

     Nous avons continué la découverte de la péninsule en longeant la côte sud. La route côtière est jolie, le panorama qui s’ouvre depuis le Coomakesta Pass est agréable, de même que le Derrynane National Park mais ce n’est pas très spectaculaire par rapport à ce que nous avons vu avant, notamment sur la péninsule de Dingle.

       Nous avons pris une petite route nous menant au Staigue Fort, un des nombreux Ring Fort (des forts circulaires aux murs de pierre sèche très épais) qui parsèment la région. Il n'en reste que des murs, mais de là, on a une jolie vue.



Murielle a un peu soigné sa phobie. On imagine mal un animal aussi coquet se transformer en mouton-garou.


    Sur la route vers Kenmare, une pause dans un pub nous a permis de rencontrer notre premier vieil irlandais à l’accent improbable, qui s’est évidemment fait un plaisir de nous parler un bon moment. Pourquoi est-ce que quand on ne les comprend pas les gens disent-ils exactement la même chose à la même vitesse mais plus fort ?
    Kenmare est une petite ville aux devantures colorées, très typique et plaisante. Et c’est plein de petits restos et pubs agréables. Je vous conseille le Lamb’s shank (jarret d’agneau) de chez O’Donnabhain’s, très bon. Nous y avons trouvé une bonne A.J. avec la douche la plus grande que je n’aie jamais vue et c’était très propre.

Adresse: Kenmare Lodge Hostel, Main Street, Kenmare 


3- Péninsule de Beara

      Nous sommes parties vers une région un peu moins connue. Nous avons suivi une petite route de campagne et passé le Healy Pass pour rejoindre la côte sud.

 Péninsule de Beara, Healy Pass


    Nous avons ensuite eu notre première (et seule grosse pluie), nous avons donc dû passer l’après-midi dans un pub d’Allihies, au bout de la péninsule.
Enfin, les pubs irlandais sont en général tellement sombres que nous n’avons pas vu que la pluie s’était arrêtée alors peut-être qu’il n’a pas plu toute l’après-midi après tout. En tous cas, lorsque nous sommes ressorties du pub, il faisait beau et nous avons pu profité des dernières heures du jour pour nous balader dans la campagne, en bordure d’océan. Là, nous avons émis l’hypothèse que si les villages sont si colorés, c’est pour pouvoir les retrouver dans la brume.

Péninsule de Beara, Allihies

Allihies 

     Pour rejoindre le Kerry à nouveau, nous n’avons évidemment pas suivi la route principale
(ce n’est pas notre genre, vous l’aurez compris)mais nous avons suivi vraiment la côte par une route minuscule. Nous voulions trouver le fromage Milleens produit à Eyeries (le mot fromage a un effet magique sur moi)et évidemment c’est quand nous avons rejoint la route principale à Ardgroom, quelques heures plus tard, que nous l’avons trouvé (il faut d'ailleurs qu'on m'explique où sont cachées les vaches qui produisent le lait pour ce fromage). A Eyeries, nous avons suivi le panneau "strand" pour nous retrouver sur une sorte de plage un peu immonde (avec une espèce de tas d’ordures à l’entrée), c’est là que nous avons décidé de nous méfier des panneaux signalant les lieux touristiques. Entre Ardgroom et Kenmare, nous avons suivi un panneau indiquant un "stone circle" et en voyant une épave de voiture devant quelques bouts de cailloux pas très spectaculaires, nous avons compris qu’il fallait vraiment absolument nous méfier des panneaux.

 

    Pour donner une idée de la vitesse à laquelle nous avons fait le trajet d’Allihies à Kenmare, nous sommes parties de l’A.J., le matin, un peu après deux cyclistes que nous avons régulièrement doublés et que nous n’avons définitivement semés que tard l’après-midi, un peu avant Kenmare. On peut dire que nous avons pris notre temps (ou ils ont roulé très vite, ce qui est peu probable quand on les voyait grimper une côte, et il y en avait beaucoup des côtes).

 
A suivre...

Rédigé par Isil

Publié dans #Sorties - Voyages

Commenter cet article

thebault 11/06/2008 17:47

Je vois que vous avez vu des moutons des pierres des moutons des pierres .....

Isil 12/06/2008 20:33



Non c'était plutôt des moutons, encore de moutons puis des pierres. Tu as réussi à échappé une fois aux 360 photos mais ce n'est que partie remise.



hydromiel 28/05/2008 21:11

MA-GNI-FIIIIIIIIIIIIIIIIIQUE !!!!

Isil 28/05/2008 21:13


Merci! Et merci au beau temps qui m'a bien aidé sur ce coup là :o)


sylvie 28/05/2008 14:48

Merci d'avoir partager ton voyage avec nous :) tes photos sont superbes !!!!

Isil 28/05/2008 15:27


Merci. Il faut dire que faire des belles photos en Irlande n'est pas un grand exploit.


Karine 28/05/2008 13:13

Ce pays me semble tellement, tellement, tellement beau!!! Tes photos sont magnifiques!

Isil 28/05/2008 15:26


Merci. C'est vrai que l'Irlande est magnifique. Le Québec doit être très beau aussi. J'aimerais y aller.