The way we live now (BBC 2001)

Publié le 19 Mars 2008

The way we live nowWay-we-live-now.jpg

 

2001 - 293 min – 4 épisodes

Réalisé par David Yates, scénario de Andrew Davies

D’après le roman d’Anthony Trollope

 

Avec David Suchet (Augustus Melmotte), Shirley Henderson (Marie Melmotte), Matthew MacFadyen (Sir Felix Carbury), Paloma Baeza (Hetta Carbury), Cillian Murphy (Paul Montague), Miranda Otto (Mrs Hurtle), Douglas Hodge (Roger Carbury)

 

 

Augustus Melmotte arrive à Londres avec sa femme et sa fille. Ses origines et ses activités sont mystérieuses mais lorsqu’il annonce la création d’une nouvelle société, chargée de construire une ligne de chemin de fer en Amérique, il trouve de nombreux investisseurs. Parmi eux, on trouve des aristocrates décadents qui tentent d’obtenir une part du gâteau. Sir Felix Carbury, baronnet sans le sou et dissipé, espère d’ailleurs épouser Marie Melmotte et sa fortune.

   


En anglais seulement (avec l'option sous-titrages en anglais)


    Anthony Trollope est un auteur victorien qui a beaucoup dénoncé l’hypocrisie de son époque. Dans « The Way we live now », il s’attaque à la finance et à ses abus. Si parfois, ça peut sembler un peu manichéen (au départ on peut avoir l’impression que le mal vient de l’étranger avec les Melmotte et Mrs Hurtle), au fur et à mesure, on se rend compte que les anglais ne sont pas épargnés par la critique. Les Longestaffe sont des aristocrates d’un snobisme absolu, méprisant tous ceux qui ne sont pas de leur rang alors qu’ils sont dépendants d’eux financièrement (Anne-Marie Duff est excellente et subtile en fille prête à tout pour retrouver un rang digne d’elle). Mais surtout, un des personnages centraux est Sir Felix Carbury (magistralement interprété par Matthew MacFadyen qui s’en donne à cœur joie), caractère médiocre, égoïste pas très malin mais également prêt à tout pour épouser une fortune. Il faut dire que la plus grande ambition de sa vie est de passer son temps à son club de jeu, où il dépense le peu d’argent de la famille, y compris aux dépends de sa sœur, sa phrase préférée étant « It’s not my fault ! ». Quant à sa sœur Hetta, c’est le seul personnage très digne de cette série. Et c’est très difficile pour elle, surtout lorsqu’elle tombe amoureuse d’un jeune homme sans fortune alors que sa famille la voudrait mariée au sympathique et accessoirement (enfin pas du tout accessoirement en fin de compte) riche cousin Roger.

En plus de la finance, les thèmes du pouvoir mais aussi l’antisémitisme des anglais y sont traités de façon très intéressante. Les personnages et les intrigues sont nombreux.


    On peut reprocher quelques défauts : au début, David Suchet est caricatural, mais cela s’efface au profit d’une analyse intéressante du personnage et ce petit bonhomme a un charisme indéniable, bien mis en valeur par la mise en scène, lorsqu’il harangue les foules. Une scène de banquet est grotesque avec des gens qui, justement, ne sont que dans les apparences mais qui se goinfrent de façon animale. Shirley Henderson en fait également trop au début (on plaindrait presque Felix quand son personnage, Marie, en est très amoureuse). Mais dans l’ensemble, j’ai trouvé que l’histoire de cette mini-série est si passionnante que ces quelques défauts sont rapidement oubliés.


    La réalisation est remarquable, avec des effets de caméra très réussis qui mettent en valeur les décors somptueux et les personnages magnifiques. La distribution est excellente. En plus de Matthew Mac Fadyen, qui est parfait et David Suchet très impressionnant, j’ai trouvé les prestations de Miranda Otto et de Anne-Marie Duff particulièrement réussies. La série a obtenu des récompenses, très méritées. A voir donc.

Rédigé par Isil

Publié dans #DVD & Cinéma

Commenter cet article

canthilde 11/09/2008 21:14

C'est vrai que ça a l'air passionnant ! Comme je suis fan de Trollope, il faudra que je visionne toutes ses adaptations. Mais seulement APRES avoir lu les livres, qui sont extrêmement vivants, pour ne pas gâcher mes premières impressions.

Isil 11/09/2008 21:19



Tu peux aussi aller faire un tour chez Yueyin et Choupynette qui l'ont vu et aimé aussi.



yueyin 14/06/2008 18:53

Ah Isil ça y est on a commencé à le visionner avec Choupy, les deux premiers épisodes... c'est une merveille... On était accroché toutes les deux et nickel point de vue compréhension... je trouve aussi que david suchet en fait un peu beaucoup mais dans l'ensemble j'aime l'histoire et l'interprétation (notamment celui de l'acteur dont je n'écris pas le nom - abominable mais tellement craquant :-))) - et en plus c'est drôle !!!

Isil 15/06/2008 12:55


Ah oui, l'acteur dont on n'écrit pas le nom (son personnage plutôt) n'est pas à son avantage mais qu'est-ce qu'il est dôle avec son air de petit garçon en faute quand
il dit "it was not my fault"! Il est vraiment pathétique. Au fil des épisodes, j'ai plus apprécié D. Suchet. Je suis bien contente que vous aimiez.


yueyin 25/04/2008 00:04

ça y est je l'ai reçu !!!!!! yessss !

Isil 27/04/2008 20:11


Reviens me donner ton avis. J'espère que tu ne seras pas déçue.


yueyin 25/03/2008 10:04

Allez hop, je commande... Je regarde la version de P&P de la bbc est sous-titré en français mais je crois que je vais m'en sortir, j'ai commandé un film neo zelandais avec cet acteur dont nous taisons le nom sans sous-titre du tout et avec l'accent du cru j'ai à peu près réussi à comprendre même si certain dialogue m'ont échappé... (au passage il est excellent ce film dans un autre genre : in my father den) ! Et puis ensuite je pourrais lire Trollope, qui me semble très intéressant. Bref merci Isil ;-)

Isil 25/03/2008 19:56


Si tu comprends le néo-zélandais, tu n'auras aucun soucis à priori avec les classiques anglais, ils parlent comme aucun anglais ne parle dans la vie. Je suis allée
voir quelques info sur "In my father's den" que je ne connais pas. Il a l'air intéressant et en plus il a eu des récompenses donc je garde l'idée sous le coude, merci à toi pour l'info.
"The Way we live now" est la troisième adaptation de Trollope que je vois et je confirme c'est intéressant. Et ça se confirme pour ma première lecture de l'auteur.
Bon visionnage et reviens surtout dire ce que tu en as pensé (je vais me sentir investie d'une grande responsabilité:o) ).


yueyin 21/03/2008 13:43

J'ai découvert l'existence de cette série il y a peu (et à cause d'un des acteurs dois-je préciser ? je sais c'est mal !) et je me tatais depuis un certain temps pour la commander... mon anglais est passable mais tout de même ! ça vaut le coup alors ? :-)

Isil 21/03/2008 18:08



Je me demande bien quel acteur. Aurais-tu succombé au charme de David Suchet en Hercule Poirot? ;o))) Si tu me demande à moi, je te dis oui! Je suis restée scotchée
à la série tellement ça m'a plu malgré ses défauts. Il faut dire que je suis très fan de Trollope, l'auteur dont c'est tiré. L'acteur "dont on ne précise pas le nom" n'y est pas à son
avantage (enfin son personnage car lui est parfait dans ce rôle), l'image du gentleman en prend un coup. Il n'est pas toujours présent car il y a de nombreuses intrigues et beaucoup de
personnages mais c'est quand même un des rôles principaux. Et rien que sa moue de petit garçon gâté quand il n'obtient pas ce qu'il veut vaut le coup.
Pour l'anglais, si tu as la version Orgueil et préjugés 1995 de la BBC, tu dois avoir la possibilité de version anglaise sous-titrée en anglais si mes souvenirs sont bons. Si tu t'en sors avec
ça, tu peux partir du principe que tu es prête pour toutes les adaptations BBC classiques, dans lesquelles la prononciation des acteurs est toujours impeccable.