Nicholas Nickleby - Dickens

Publié le 27 Janvier 2008

Nicholas NicklebyNicholas Nickleby 

De Charles Dickens




Sans un sou après la mort de son père, le jeune Nicholas Nickleby n’a d’autre choix que de faire son chemin dans le monde. Pour le bien de sa mère et de sa sœur, il est contraint par son oncle, un homme dur, à prendre un poste de maître-assistant dans le Yorkshire, à Dotheboys Hall, une école pour garçons indésirables, dirigée par le cruel Wackford Squeers. Mais ce n’est que le début des aventures de Nicholas…
  

 

Nicholas Nickleby a plus de défauts que les autres romans de Dickens. L’intrigue est présente et bien menée (on a la présence d’un jeune homme qui ignore tout de son propre passé, un mystérieux inconnu...) mais à un moment, elle est perdue dans quelques scènes sans grand intérêt. Néanmoins, sur plus de 1000 pages, ils y en a moins d’une centaine qui m’a parue plus faible et encore ces moments ne sont pas indignes et ralentissent peu l’action, certaines sont même des éléments comiques du roman (il y a notamment une désopilante histoire de concombres volants). Et puis la galerie de portrait de Dickens est toujours aussi savoureuse. Ralph Nickleby et la famille Squeers sont ignobles, Mrs Nickleby est délicieusement ridicule, Newman Noggs, miss La Creevy et Tim Linkinwater typiques des vieux célibataires chez Dickens. Malgré ses défauts, ce Dickens est encore un excellent roman.
 
Du pur Dickens : « Monsieur, mon papa me demande de vous écrire, car les docteurs ignorent s’il retrouvera l’usage de ses jambes, ce qui l’empêche de tenir une plume. »

indispensable

Rédigé par Isil

Publié dans #Livres - Les classiques

Commenter cet article

Karine 27/01/2008 14:37

Ce roman de Dickens m'attire plus ou moins... j'aime bien l'auteur pourtant! Peut-être quand j'aurai épuisé ceux qui me tentent de lui et que je n'ai pas encore lus!

Isil 02/02/2008 11:07

Moi je ne me pose pas trop de questions, je veux lire tout Dickens. Jusqu'à présent, Nicholas Nickleby est celui que j'ai le moins aimé mais je l'ai quand même suffisemment apprécié pour le conseiller.